Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avec cet article nouvelle opération de communication. D’abord pour calmer les esprits qui continuent de parler d’une LGV en 2020. Mais en même temps en maintenant la pression sur la date de 2017. Comme il est dit à la fin, le fait que ce soit le seul projet sauvé des eaux, ça le rend plus probable. Même si huit milliards c’est beaucoup (nous disons toujours 8 et non pas 7,1), plus question de dépenser 12 milliards avec tout le GPSO.

Oui mais voilà l’enquête d’utilité publique est donc chamboulée car à bien lire elle ne concernera que Bordeaux-Toulouse et non tout le GPSO comme c’est le cas dans les derniers documents de RFF. Aussi une incertitude plane : va-t-elle avoir lieu en 2013 ? A quelques mois de l’enquête d’utilité publique les autorités laissent plus de questions en suspens que de réponses, de quoi calmer les nerfs des personnes les plus touchées. JPD

P.S. Nous allons publier en exclusivité la page essentielle de l’enquête d’utilité publique, celle qui concernera le montage financier juste pour montrer la manipulation des comptes financiers.

LGV Bordeaux-Toulouse : une mise en service dès 2023 ?

Publié le 11/07/2013

Le ministre des Transports, Frédéric Cuvilliers, a annoncé que les premiers travaux de la liaison Bordeaux-Toulouse pourraient démarrer en 2017. Pour une mise en service en 2022 ou 2023? Quand ? Quand donc pourra-t-on emprunter le TGV et voir défiler le paysage, entre Toulouse et Bordeaux, à très grande vitesse ?

Le ministre des Transports, Frédéric Cuvilliers, a donné un premier indice, hier, en déclarant que le lancement des travaux pouvait être envisagé dès 2017. «C’est possible» confirme-t-on, avec prudence, du côté de Réseau Ferré de France (RFF).

Outre la nouvelle équation financière de ce projet de plus de 7 milliards d’euros, liée notamment à l’abandon de la desserte Bordeaux-Hendaye, la question du calendrier se pose désormais avec autant d’acuité.

Une déclaration d'utilité publique en 2014

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les élus, notamment Martin Malvy, le président de la région Midi-Pyrénées, ainsi que le maire de Toulouse, Pierre Cohen, n’ont cessé de réclamer une ouverture dès 2013 de l’enquête publique.

En effet, si elle démarre d’ici la fin de l’année, le décret du Conseil d’état concernant la déclaration d’utilité publique (DUP) devrait intervenir moins de 18 mois après, un délai légal incontournable. Dès lors que cette DUP est actée, rien ne peut plus arrêter le projet.

Elle marque aussi le début de toutes les procédures administratives : les enquêtes parcellaires concernant les expropriations, celles liées à la loi sur l’eau (ouvrages adaptés en cas d’inondations, etc.), des études environnementales sur la présence éventuelle d’espèces protégées… Autant de procédures qui peuvent, à l’instar de la découverte de vestiges archéologiques très importants sur le tracé, retarder le calendrier.

Six ans de travaux pour la liaison Tours-Bordeaux

Si les premiers travaux, comme l’a indiqué le ministre, démarrent en 2017, à quelle date sera achevée la liaison ?

La ligne Tours-Bordeaux, longue de 300 kilomètres environ et qui devrait être mise en service en juillet 2017, aura nécessité six ans de travaux.

Sachant que la LGV Bordeaux-Toulouse est un peu moins longue, rien n’interdit d’envisager une mise en service en 2022 ou 2023. «Au mieux» précise-t-on prudemment à RFF.

S.B.

Quel financement

Aux interrogations sur un calendrier possible, s’ajoute la question des coûts : quelle sera, en effet, la répartition financière (plus de 7,1 milliards d’euros) entre RFF, les collectivités et l’État ? Le report, après 2030, de la liaison Bordeaux-Hendaye modifie l’équation financière. «Tout doit être remis à plat» confirme un bon connaisseur du dossier. La question du financement pourrait être arrêtée après la DUP, mais d’ores et déjà, le fait qu’il n’y ait plus qu’une LGV en France après les arbitrages du Premier ministre, pourrait faciliter les choses.

La Dépêche du Midi

Tag(s) : #enquête d'utilité publique, #LGV, #bordeaux, #toulouse, #train

Partager cet article

Repost 0