Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Frédérique Massat députée de l’Ariège (1ère circonscription), Vice-présidente de la commission des affaires économiques vient de se distinguer à l’Assemblée. Avant que J-M Ayrault aille à l’université de Jussieu présenter son plan d’investissement pour l’avenir, elle a posé la question devant les députés, de son contenu, en lui récitant une leçon bien apprise. La réponse est claire pour la LGV Bordeaux-Toulouse puisque c’est le scénario 2 qui est retenu :

http://midi-pyrenees.france3.fr/2013/07/09/jean-marc-ayrault-confirme-que-la-lgv-bordeaux-toulouse-est-prioritaire-285045.html

"La priorité est donc donnée à l’entretien du réseau existant, mais 28 à 30 milliards d’euros doivent également être consacrés aux grands projets à l’horizon 2030. L’État doit investir 400 millions supplémentaires par an dans le budget de l’Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF)".

Les 400 millions sont une paille qui vient de l’écotaxe. L’essentiel ce sont donc les 28 à 30 milliards pour les grands projets sur 15 ans dont, la source n’est pas détaillée. Monsieur le premier ministre, ça fait combien pour les lignes existantes dites "prioritaires" ? 10 milliards? Dîtes-nous un peu ! Jean-Paul Damaggio

Tag(s) : #LGV, #toulouse, #bordeaux

Partager cet article

Repost 0