Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant trois ans, nous les anti-LGV, nous avons été traité de tout, ridiculisé, et envoyé dans les roses. Aussi aujourd'hui quand on voit se détricoter tout un système, l'ironie devient un jeu d'enfant. Voilà que Bussereau ancien ministre des transports, président du Conseil général des Charente-Maritime, suspend un paiement pour une LGV au nom de la défense d'une autoroute ! Mais qui paie aujourd'hui pour Tours-Bordeaux ? Il faudrait présenter le bilan.

Sud-Ouest Publié le 11/10/2013 à 06h00 |

Ligne à grande vitesse : Bussereau ne veut pas payer

Ce n’est pas un refus définitif, mais une suspension de paiement : Dominique Bussereau, président du Conseil général, tient à la nuance. Lors de la session automnale (le 21 octobre), il proposera aux élus du Conseil général de suspendre les versements pour la Ligne à grande vitesse (LGV) Tours-Bordeaux, tant que le dossier de l’autoroute Rochefort-Fontenay-Le-Comte (A 831) restera au point mort. Pour le président du Conseil général, c’est le cas, malgré les déclarations du ministre concerné, Frédéric Cuvillier, lors de l’université du PS à La Rochelle.

Cette décision est également liée à l’attente concernant les prolongations du TGV. Sans oublier l’électrification de l’étoile ferroviaire de Saintes.

Cependant, la semaine prochaine, lundi, une réunion avec la préfète de Région et la présidente de Région, Ségolène Royal, est prévue pour discuter du prochain contrat de Plan Etat-Région. Et selon Frédéric Cuvillier, c’est dans ce cadre que peut notamment être de nouveau évoquée l’A 831.

Partager cet article

Repost 0