Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comment ne pas être surpris par la colère de Jean-Michel Baylet, relayé par son journal, sans doute le seul média présent à la réunion de l'association des communes traversées, quand on se souvient que le 23 novembre 2013 le même personnage envoyait une lettre aux élus qui disait ceci :

"Les secteurs qui avaient fait l'objet d'une concertation étendue suite à la Décision Ministérielle du 30 mars 2012 ont ainsi vu leurs sollicitations satisfaites."

"Face à l'ensemble de ces recommandations, nous pouvons donc nous féliciter de constater que les aménagements de tracé que nous avons défendu, d'une seule voix, depuis le début de ce projet, ont été retenus et assurent une réelle amélioration dans sa conception même."

Et comme nous tenons aux documents sans les tronquer, nous renvoyons à la dite lettre que nous avons publié :

23 novembre Baylet content du tracé

Que s'est-il passé entre le 23 novembre et le 23 janvier pour expliquer un tel revirement ?

Deux hypothèses : L'approche des municipales, et le fait que le Conseil général du Tarn et Garonne est amené à voter les 39 millions d'euros qu'il doit payer pour Bordeaux-Tours. Sur le second point nous serons fixé peut-être le 31 janvier ce que l'article de La Dépêche ne dit pas. Jean-Paul Damaggio

 

Article de La Dépeche

Montauban. LGV : les maires veulent des engagements écrits de Réseau ferré de France Publié le 25/01/2014

Jean-Michel Baylet et Alain Beloc./ Photo DDM, Chantal Longo. L'association des communes traversées par la LGV met la pression sur les dirigeants de RFF ./ Photos DDM, C.L.

Ils sont immédiatement montés au créneau et ne se laisseront pas faire. Les maires des 31 communes tarn-et-garonnaises adhérentes à l’association des territoires traversés par la ligne grande vitesse ( LGV) Bordeaux-Toulouse n’ont pas été convaincus par la projection en 3D du tracé retenu, présentée, hier après-midi, par Réseau ferré de France (RFF) au conseil général de Tarn-et-Garonne. Le futur équipement ferroviaire sera mis en service en 2024 et traversera le département de Dunes à Pompignan, sur 67 km. Le projet doit faire l’objet cette année de l’ enquête préalable à la déclaration d’utilité publique. Un cap important qui inquiète aujourd’hui les maires. Ces derniers reconnaissent l’intérêt de l’infrastructure qui mettra Paris à 3 h 10 de Toulouse et rapprochera de manière spectaculaire les deux principaux moteurs de croissance du grand sud-ouest, Bordeaux et Toulouse. En revanche, ils n’ont pas retrouvé, dans les belles images de survol de la ligne qui leur étaient montrées à l’écran, les derniers engagements pris par RFF. Les maires de Saint-Cirice, de Lacourt-Saint-Pierre, Dunes, Pompigna, Castelmeyran… ont manifesté leur irritation à l’égard de RFF. «Nous voulons que les dossiers qui vont être soumis à l’enquête d’utilité publique soient en adéquation avec les demandes des maires et les engagements pris par RFF pour y répondre. Nous voulons des engagements écrits», a résumé Alain Belloc, président de l’association.

Jean-Michel Baylet, président du conseil général de Tarn-et-Garonne s’est également montré déçu par la présentation en 3D et son manque de précision. «Ce n’est pas à la hauteur des enjeux et de la société que vous représentez. Les maires ne peuvent pas s’engager sur de l’à peu près», a-t-il indiqué aux représentants de RFF. Un regret d’autant plus que les maires «ont, jusqu’à présent, fait preuve de détermination, de courage et de volonté dans ce projet.» Le préfet de Tarn-et-Garonne a également souhaité «un respect des engagements pris. J’entends les élus qui veulent avoir des confirmations que les engagements seront tenus. Une présentation de la maquette en 3D doit se faire, commune par commune. Il faut éviter de régresser dans ce dossier», a demandé le préfet. Visiblement, RFF a compris le message et fera le tour des communes, une par une. La réunion s’est poursuivie sur les futures opérations d’aménagement foncier qui seront réalisées sous maîtrise d’ouvrage du conseil général. Thierry Dupuy

Les feintes colères de Baylet
Tag(s) : #montauban, #LGV, #baylet

Partager cet article

Repost 0