Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un long article dans La Dépêche qui est du gaspillage de papier puisqu’il n’apprend rien à personne si ce n’est qu’il faut faire de la fumée autour d’un train qui n’est même pas à vapeur ! Pour la LGV Bordeuax-Toulouse, « La date est désormais fixée : c’est en 2024 au plus tard ». Depuis qu’on nous répète "la date est fixée en 2018", "en 2020" on est obligé de retenir la conclusion : « L’instabilité économique ne manquera pas de nourrir de légitimes inquiétudes sur la poursuite de ce programme au long cours. »

D’accord, l’enquête d’utilité publique, elle aussi dix fois remise, est cette fois bel et bien en marche. Mais pas pour Dax-Espagne si je retiens les documents officiels mais pour Saint-Jory-Matabiau.

Ensuite on a droit à un  beau calendrier mais il flanche quand il s’agit de noter le moment de l’appel d’offre car même s’il n’y a pas de PPP (Partenariat Public Privé) il faudra bien trouver une entreprise pour construire.

Quant au vrai tournant d’octobre 2013, ça fait cent fois qu’on nous fait le coup….

Et enfin le coût de 5,9 milliards car six milliards ça ferait trop amusera tous les connaisseurs du dossier.

Là où ça devient plus grave c’est quand Malvy doit répondre aux plaintes au sujet du TER :  « La Région comble un déficit astronomique de 400 000 euros par jour ! » Et il faudrait faire une LGV ?

Jean-Paul Damaggio

Un article pour rien
Tag(s) : #toulouse, #LGV

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :