Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette fois la machine est en route et on comprend à présent la succession de décisions.

Depuis 2011, Baylet refuse de payer Bordeaux-Tours dans l'attente d'un bon tracé.

Fin 2013 le ministre valide définitivement le tracé mais Baylet ne signe toujours pas le chèque.

Janvier 2014, au CG du 82 comme ailleurs c'est l'heure de voter les budgets donc pour RFF c'est maintenant au jamais le paiement de Bordeaux-Tours.

Et cette fois c'est RFF qui brandit la menace : ou nous avons le chèque, ou nous reportons l'enquête d'utilité publique.

Alors Baylet s'exécute en trois temps :

1 ) Il réunit les maires des 31 communes pour conduire une charge contre RFF.

2 ) Il réunit son Conseil général et fait voter le chèque.

3 ) Alors le comité foncier se met enfin en place alors que pour ce comité les sommes sont votées depuis un an ! Si les cas urgents peuvent enfin être pris en compte nous ne pouvons que nous en réjouir mais qu'on ne nous fasse pas croire que c'est un pied de plus dans le calendrier du projet GPSO. L'essentiel est toujours à l'ordre du jour. Un tel projet est irréalisable et si l'obstination des grands élus conduit à indemniser des personnes qui sont les premières victimes du projet, la lutte continue de plus belle. Il reste à savoir quand les autres départements vont avoir leur Comité foncier (ou peut-être existe-t-il déjà ?). JPD

Info La Dépêche

Le premier comité foncier relatif au programme d’anticipation foncière du projet LGV Grand Projet Sud Ouest (GPSO) a été installé ce vendredi 31 janvier 2014 dans le département de Tarn-et-Garonne sous la présidence conjointe de M. le Préfet de Tarn-et-Garonne et de M. le Président du Conseil Général de Tarn-et-Garonne.

Prévu dans chaque département traversé par le GPSO, ce comité est composé de l’Etat, du Conseil Régional, du Conseil Général et de Réseau Ferré de France (RFF). Il a pour objet de définir des critères de sélection des biens bâtis situés dans l’emprise à acquérir par RFF en anticipation et de sélectionner les biens éligibles.

Le programme d’acquisition foncière anticipée des biens bâtis prioritaires porte sur un montant conventionné de 2,3 millions d’euros, financé à part égale par les 4 partenaires.

En Tarn-et-Garonne, le comité foncier ainsi réuni ce 31 janvier 2014 a permis d’engager d’ores et déjà le processus en proposant des critères de hiérarchisation des demandes et en sélectionnant les cas les plus prioritaires.

Contact. Direction départementale des territoires : 05 63 22 23 60 .

Tag(s) : #foncier, #montauban, #LGV

Partager cet article

Repost 0