Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Saint-Nicolas, à Donzac, à Pompignan, notre association Alternative LGV Midi-Pyrénées était présente lors des permanences de RFF pour alerter les habitants. La Dépêche Tarn-et-Garonne n'a rien relayé sur son édition y compris au sujet de RFF. Dans le 47 nous notons cet article avec la photo qui va avec. J-P Damaggio

Un article du Petit bleu

Une permanence de Réseau Ferré de France s'est tenue toute la journée mardi 1er juillet à la salle des fêtes de Montesquieu, pour assurer et apporter une information claire sur le GPSO (grand projet ferroviaire du Sud-Ouest) en présentant le tracé de la LGV Bordeaux-Toulouse, future ligne à grande vitesse, et plus particulièrement sur la section qui concerne Montesquieu. Ceci avant l'enquête qui sera lancée cet automne après les élections sénatoriales pour que les habitants bien informés donnent leur avis. Habitants intéressés et curieux, riverains parfois inquiets se sont succédé et ont bien pu visualiser le projet à l'aide de cartes, de relevés et de commentaires de spécialistes, ainsi qu'avec une video 3D qui retrace tout le circuit (téléchargeable d'ici une quinzaine de jours sur le site GPSO. fr) permettant de repérer viaducs, grands talus, espaces «paysagés» et surtout les zones d'»acquisitions» (en clair des expropriations qui peuvent susciter des problèmes). Les questions les plus fréquentes ont concerné les nuisances sonores et les expropriations, que certains «vivent bien», selon Patrick Castan, chargé de cette mission d'explications «pédagogiques» ; par exemple cette mamie de 82 ans dont la maison se situe en plein sur le trajet de la LGV et qui voit les choses avec beaucoup de philosophie : «Je ne serai peut-être plus là quand les travaux se feront, alors…» Par contre ce n'est pas le cas de son voisin dont la ferme-propriété et les vergers vont être dramatiquement traversés par la ligne. Sans compter les 71 ha de terres et 1 ha d'espaces boisés dévorés par les travaux… Tout cela pour un gain de temps (25 minutes de gagnées sur un Paris-Agen !) une valorisation du territoire. Inquiets ou fatalistes, voire carrément hostiles, les opposants restent nombreux et il sera peut-être difficile pour RFF de convaincre tout un village qui affiche fièrement ses convictions, comme en témoigne le panneau installé l'année dernière au bord de la route : «Ici, le conseil municipal est contre la LGV». Mais ce ne sera pas faute d'avoir été (bien) informé ! Le Petit Bleu

 RFF et ses chères permanences
Tag(s) : #médias, #Alternative LGV 82, #LGV

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :