Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avant de voir l'action de la CCI un mot sur le logo : il représente à merveille le rêve de la SNCF : avoir un train pensé comme un avion sauf que l'avion n'a pas besoin de voie ferrée. La vente de l'aéroport de Blagnac rèvèle que 50% des acions de l'Etat c'est 170 millions d'euros, très loin des dix milliards de la LGV mais sur ce point la CCI est muette. C'est juste un détail sans doute...

Pour le cas où le mail de la CCI invitant ses adhérents à intervenir ne soit pas arrivé à destination nous le reprenons. Il était accompagné d'une plaquette de la CCI de Toulouse : ICI.

Nous lisons : "Le TGV aux portes de votre entreprise : ça dépend aussi de vous ! Chaque contribution sera comptabilisée comme un avis favorable."

1 ) Première surprise

La CCI préfère s'occuper de l'EUP du GPSO que de celle qui est la seule à disposition des Toulousains : l'EUP pour le tronçon Saint-Jory-Matabiau. Et il fait comme si le TGV n'arrivait pas à Toulouse !

2 ) De ce fait la CCI incite à intervenir par mail intervention dont il est plus difficile de vérifier la validité du message.

3 ) Voilà cependant les trois phrases de référence :

Oui à la LGV pour renforcer la compétitivité de nos territoires

Oui à la LGV pour créer de l'emploi localement

Oui à la LGV pour l'avenir de nos générations

4 ) Voyons les arguments :

- Nous lisons : "Trop cher le TGV ? Plus qu'un pari sur l'avenir, c'est un investissement productif…". Rien n'est indiqué sur le montant.

- Nous lisons : "Toulouse qui est à 5 h 30 de Paris va économiser plus de 2 h de trajet…" Citation de Martin Malvy qui, comme toujours, englobe le gain de Bordeaux-Tours dans le projet Bordeaux-Toulouse !

- Nous lisons sur l'emploi créé, le texte du document de l'EUP : 4000 emplois directs, 4000 emplois indirects, 2000 emplois induits. Sauf que le texte de la CCI laisse croire qu'il s'agit seulement de Bordeaux-Toulouse or c'est pour tout le GPSO. Nous sommes loin des annonces précédentes. Exemple :  "Point d'étape LGV Bordeaux-Toulouse : 15.000 emplois seront générés par le chantier, mais il manque 400 M€" titre du 10 juin 2014 d'Objectifs News. Pour ne pas reprendre des prévisions plus fantaisistes ! Une rénovation de la ligne existante serait aussi créatrice d'emplois. Dans le cas présent les 4000 emplois directs ne seraient que le transfert des 4000 emplois pour construite Bordeaux-Tours ! Il est heureux qu'avec un budget de 10 milliards ont puisse créer des emplois ! Mais bien peu finalement !

Comme en Espagne, les générations futures vont surtout avoir comme cadeau un endettement colossal du rail… et des prix du billet dépassant leurs moyens. JPD

 

 EUP : La CCI 31 dans l'action
 EUP : La CCI 31 dans l'action
Tag(s) : #enquête d'utilité publique

Partager cet article

Repost 0