Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La lecture du document me pousse aux observations suivantes :

1 ) Tout comme il est inouï de lier une projet d'amélioration du trafic TER entre Toulouse et Montauban (quelques millions d'euros), et une ligne LGV à 10 milliards, il est inouï de lier une modification routière et cette même LGV. La LGV c'est au mieux pour 2025 d'après l'EUP or l'amélioration du trafic TER c'est pour tout de suite, et l'éventuel besoin d'un échangeur, est lié seulement en partie à l'éventuelle gare LGV.

2 ) Ce vœu d'échangeur est en fait depuis le début (2005) dans le projet GPSO car il s'agit toujours de faire miroiter des avantages locaux supposés d'une LGV… qui est un projet sans avantages locaux !

Pour savoir l'utilité d'un tel échangeur il faut donc d'abord le découpler de la question de la LGV, puis, nous le répétons aussi pour la LGV, il est impératif ensuite de confronter le rapport entre montant de l'investissement et les avantages sociaux. Or comme toujours ceux-là même qui doivent payer se dispensent de toute évaluation financière ! Un voeu ce n'est jamais très cher !

Il faut savoir que les autoroutes privatisées se feront un plaisir de faire payer les collectivités comme ce fut le cas pour l'échangeur de Valence D'Agen avant même l'arrivée de Vinci. Regardons ce problème annexe : le Conseil général a demandé à Vinci s'il pouvait augmenter les places de parkings aux échangeurs, pour le covoiturage, et bien sûr Vinci a refusé.

Bref, si on prend la liste des avantages donnés par la délibération du conseil communautaire, pas surprenant si la future gare est le premier point or cette gare comme toute la LGV est un gaspillage sans nom qui sera aux frais des collectivités locales (pour RFF la part de la gare incluse dans le projet LGV est de 6-7 hectares alors que le projet global est de 100 hectares).

Ensuite, deuxième argument, on ressert le futur quartier de gare qui rentre dans la ZAD éventuelle de 650 hectares de Montauban.

Ensuite on ressort la gare pour suggérer une amélioration de la concurrence avec Matabiau or tous les trains s'arrêteront à Matabiau et moins de la moitiés à Montauban ! La concurrence est plus fonction du nombre d'arrêts que des moyens d'accès.

La saturation de la bifurcation de Bressols n'est pas claire : elle est actuelle ou liée à la future gare ?

Enfin arrive les avantages sans lien avec la LGV et qui sont donc très très secondaires.

1 ) Désenclaver le Gers : c'est toujours un grand mot désenclaver ! Auch pourrait venir à Montech pour prendre l'autoroute vers Bordeaux ou Toulouse ? Vers Bordeaux il existe Valence ou Agen et vers Toulouse il serait sans doute plus juste de compléter l'autoroute Auch-Toulouse. Sans être un fana des autoroutes mais parce que les morceaux sont en place !

2 ) Enfin le contournement de Montech ? Après étude il serait peut-être utile mais il n'a pas besoin de l'échangeur. En fait c'est le contraire : si le département et le Grand Montauban dépensent de sommes folles pour la LGV ils n'auront rien pour un tel contournement !

Conclusion : L'échangeur peut être une bonne chose mais dans une logique radicalement différente essentiellement basée sur le trafic routier et non sur une gare très hypothétique et en fait très nuisible pour Montauban.

Je peux même pointer des avantages de l'éventuel échangeur non listé : décongestionner la route Castelsarrasin-Montauban. Ceux qui viennent de Bordeaux pour aller à Montauban sortent soit à Castelsarrasin, soit par un détour à la sortie Montauban. En sortant à Montech ça éviterait des sorties à Castelsarrasin, tout comme ceux venant de Toulouse et voulant aller à Montech, sortent à Montauban et ils auraient une meilleure sortie à Montech. Pointer des avantages pourquoi pas, mais après des études réelles et éloignées du dossier LGV.

Jean-Paul Damaggio

Faut-il un échangeur à Lacourt St Pierre ?
Tag(s) : #enquête d'utilité publique

Partager cet article

Repost 0