Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous ne savons pas si le rêve de Moudenc, une troisième ligne de métro à Toulouse est souhaitable. Nous savons pas quel peut-être le tracé. Nous ne savons pas si le tramway n'est pas mieux que le métro. Par contre nous savons que Toulouse a besoin de beaucoup plus de transports en commun dans la ville et que la LGV n'est pas un facteur positif pour de tels chantiers mais un facteur négatif. Et pas seulement pour des raisons financières. L'EUP devrait affronter le dossier dans son ensemble. JPD

La Dépêche Publié le 06/11/2014 à 07:42

Transports

Le conseil syndical du SMTC Tisséo a adopté, hier, à l'unanimité moins l'abstention d'Henri Arevalo (EELV-Ramonville), le lancement d'une étude destinée à préserver le passage éventuel de la 3e ligne de métro dans le périmètre du pôle d'échange multimodal de Matabiau. Une étude de 12 mois confiée à la société Arcadis pour 39 800 €. «Il s'agit de réserver la possibilité du métro, en surface ou en souterrain, dans l'optique du futur quartier Matabiau-Marengo pour l'arrivée de la LGV», a indiqué Francis Grass. «Une anticipation nécessaire», selon Jean-Michel Lattes. Mais cette première étude concernant le projet de 3e ligne, au cœur de la récente campagne municipale de Jean-Luc Moudenc, a suscité hier un débat dans les rangs du SMTC. «Il y a un problème de méthode, on commence à engager une étude sur un projet hypothétique», a lancé Henri Arevalo. Karine Traval-Michelet, maire PS de Colomiers, qui se réjouit de l'arrivée éventuelle du métro dans la 2e commune du département, a réclamé «un vrai débat». Arnaud Lafon, maire de Castanet, s'est inquiété des «capacités d'investissement» de Tisséo au regard d'un «projet de 1,6 ou 1,7 milliard, non financé» et Thierry Suaud, maire PS de Portet, a souligné «la nécessité de desservir tout le territoire du PTU».

Tag(s) : #enquête d'utilité publique, #toulouse, #train

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :