Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Dès le début septembre nous avons appris que l’EUP allait avoir lieu en octobre.

Nous avons vu qu’elle a été rarement évoquée sur les sites internet des mairies.

Nous avons vu, le 29 octobre, au Conseil Régional Midi-Pyrénées, Martin Malvy faire comme si l’EUP n’existait pas. Il aurait pu faire voter un texte de soutien à la LGV à inclure dans l’EUP. Il s’est contenté de voter une motion de défense de la ligne POLT présentée par le Front de Gauche qui a pris soin de n’établir aucun lien entre le massacre du POLT et la LGV Bordeaux-Tours. Dans les orientations budgétaires EELV a dénoncé le financement par la Région des LGV (-nous avons publié le discours) mais l’appel à participer à l’EUP pour dire non est à ce jour attendu. Gérard Onesta invité à la télé a aussi tenu des propos que nous partageons mais sans appelle à inscrire ce refus sur les registres de l’EUP.

Pour le Conseil Régional Aquitaine voir les deux articles précédents.

Passons aux cinq Conseils généraux : Landes, Gironde, Lot-et-Garonne, Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne.

Si celui de Haute-Garonne s’est réuni pendant l’EUP, s’il s’y est parlé de LGV, rien sur l’EUP.

Le Conseil Général qui peut se distinguer dans les 20 jours qui restent est celui du Lot-et-Garonne.

Rappelons le lien pour ce débat spécial du 25 juin 2012 qui est un modèle du genre en matière de débat contradictoire : ICI

On apprend que le président ne veut pas payer pour le GPSO. Très bien qu’il en fasse une décision du Conseil général où il peut dire à la fois : OUI à la LGV NON à son financement. Il peut même dire NON à la LGV si les Conseillers généraux le souhaitent et c’est en fait la question qui est posée aujourd’hui. Oui ou Non à la LGV.

Il y a bien eu un séance du Conseil général le 24 octobre, spéciale sur l'agriculture où au nom de l'agriculture il aurait pu proposer une motion contre la perte de terres causée par la LGV.

Du côté des maires qui sont dans l’EUP, combien vont proposer ce qu’on leur demande, de mettre la LGV en débat ? Pour le Tarn-et-Garonne, nous allons avoir quatre ou cinq mairies qui vont dire NON. Vu nos expériences, je ne dis pas que les autres vont dire OUI en connaissance de cause.

En fait, les élus préfèrent tourner la tête et quand il y aura de gros problèmes, si la phase travaux leur tombe sur la tête, (ce que le plus souvent ils jugent inévitable), ils diront qu’au moment de l’EUP, ils n’ont pas été favorables !

Je l’avoue, tant d’irresponsabilité me laisse pensif. JPD

EUP : les élus dans l’inaction
Tag(s) : #enquête d'utilité publique, #élections

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :