Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Voilà encore une conséquence peu étudiée par les documents de l’EUP.

Supposons que vous vouliez aller de Bordeaux à Lyon sans passer par Paris puisqu’il existe une voie ferrée.

Vous avez un intercité qui part à 7.32 et arrive à Ussel à 11 h 46 mais sans aucune correspondance !

Vous pouvez éventuellement vous arrêter à Périgueux à 8 h 57 mais la correspondance pour Limoges est à 7 h 37 ! (Cet intercité ne s’arrête pas à Limoges !)

Bref, il reste le TER :

Vous pourriez faire Bordeaux-Limoges, changement pour Limoges Montluçon, changement pour Montluçon Clermont Ferrand et enfin changement pour Clermond-Ferrand-Lyon. Je vous rassure, correspondance impossible dès Limoges car le train arrive à 8 h 43 et la correspondance part à 8 h 38 ! Bref, je cherche, je cherche mais c’est impossible je dois faire Bordeaux-Paris puis Paris-Lyon.

Nous ne sommes pas dans la caricature mais dans la réalité. Et vive la vitesse qui fait perdre du temps et surtout de l’argent !

Bref, ne rêvez plus avec la LGV Bordeaux-Toulouse (et même avant) vous ne passerez plus par Limoges !

Jean-Paul Damaggio

 EUP : LGV et Intercités
Tag(s) : #enquête d'utilité publique, #POLT

Partager cet article

Repost 0