Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous lisons sur Sud-Ouest

 

 

600 signatures contre le projet LGV

Publié le 27/11/2014 à 06h00 par Philippe Brassié

600 signatures contre le projet LGV

La municipalité appelle à la mobilisation citoyenne face au projet de LGV.

L'enquête publique en cours a provoqué une nouvelle étape dans les démonstrations opposantes au projet de ligne à grande vitesse (LGV).

L'équipe municipale a engagé des actions en direction des administrés dans le prolongement de ce qui a déjà été réalisé.

« Les élus ont toujours exprimé leur refus de voir cette LGV se concrétiser compte tenu des répercussions néfastes pour la commune et l'ensemble du territoire » a affirmé Yves Mayeux, maire, à l'occasion de la dernière réunion publique sur le sujet.

Antérieurement, une lettre ouverte avait été diffusée par les élus qui soulignaient « un projet dispendieux amenant des répercussions économiques, engageant les générations futures et apportant des conséquences sur l'environnement et le cadre de vie ».

Une pétition (2), forte à ce jour de 600 signatures, a été lancée et une motion du Conseil municipal a été présentée au commissaire enquêteur (1) afin d'être consignée dans le registre d'enquête.

Soutien de la CCM

Plus de 100 personnes ont assisté à cette dernière réunion en présence de Bernard Fath, conseiller général, Christian Tamarelle, président de la Communauté de communes de Montesquieu (CCM) et maire de Saint-Médard-d'Eyrans, Daniel Constant, maire de Castres, Jean-Robert Thomas, président de l'association LGVEA, ainsi que des élus de communes avoisinantes.

Yves Mayeux a présenté un argumentaire appuyé sur le rapport de la Cour des comptes d'octobre 2014 : « cette réalisation apportera des blessures profondes à notre environnement et morcellera la commune. Nous subirons des nuisances sonores sans oublier des bouleversements sur notre quotidien pendant les travaux » a tenu à préciser le premier magistrat avant de souligner « le manque de rationalité du projet au regard d'un coût dispendieux ».

Bernard Fath, Christian Tamarelle et Daniel Constant ont abondé les propos du maire de Beautiran en appelant à la mobilisation citoyenne.

Jean-Robert Thomas précisait la position de son association opposée au projet qui demande « la concentration des investissements sur la rénovation de l'existant ».

Philippe Brassié

(1) La dernière permanence du commissaire enquêteur se tiendra le 2 décembre.

(2) Pétition téléchargeable sur le site de la commune www.mairie-beautiran.fr

 EUP : Pétition relayée par une mairie
Tag(s) : #enquête d'utilité publique

Partager cet article

Repost 0