Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'étais sûr d'avoir écrit cet article mais ne le retrouvant pas j'ai écrit le précédent.

ET à l'instant je viens de le retrouver. Etant un peu différent du précédent, voici donc une autre façon d'aborder un même document qui m'a laissé à la bouche un goût détestable. JPD

RFF voulait tant améliorer l'existant qu'ils ont fait une étude tenue secrète dont seulement quelques pages se retrouvent sur les documents de l'EUP. Ce tableau résume leur travail considérable et honorable que nous aurions aimé posséder plus tôt pour nous éclairer car sans nul doute nous nous serions tous convertis au projet super écolo de la LGV. C'est grâce aux commissaires enquêteurs que nous avons obtenu le tableau ci-dessous que je complète pour la dernière ligne.

Sur la Notice explicative p. 347 on retrouve des éléments de cette étude au paragraphe 1.3.8.1. Ligne existante bordeaux-Toulouse : le diagramme des vitesses, l'étude des courbes, les contournements envisagés (je refuse le mot shunt) etc. Pour le tableau donné ci-dessous, on retrouve la ligne 1 du gain de temps et la ligne 3 sur les contournements. J'ajoute la ligne des coûts que je reprends di document officiel de l'EUP.

 

 

Scénario 1

Scénario 2

Scénario 3

LGV

Gain de temps

7 min

21 min

26 min

56 min

Longueur totale

255 km

251 km

249 km

252 km

Contournement

5,2 km Langon

19,2 km

Langon + Moissac

50,2 km

Langon + Moissac

Port St-Marie

222 km

Voie ripée

0

17,5 km

25 km

0

Dévers modifié

42 km

46 km

34 km

0

Passage niveaux

supprimés

76

108

94

0

Protection acoustique

155 km écrans et 500 isolations

160 km écrans et 560 isolations

155 km écrans et 650 isolations

35 km écrans et 89isolations

Habitations impactées

90 bâtis

160 bâtis

360 bâtis

300 bâtis

coût

1,9 milliard

3,4 milliard

4,3 milliard

5,7 milliard

 

Si la LGV est plus longue elle est en effet beaucoup plus écolo surtout si on fait trois contournements.

Voyons les maisons détruites par contournement :

Langon : 90 ; Moissac : 70 ; Port Sainte-Marie 200 !

Qui est d'accord pour détruire 200 maisons à Port Sainte-Marie afin de gagner 4 minutes par rapport au scénario 2 ? A part les fous de la rénovation des lignes existantes, personne !

Observons que pour une fois RFF propose enfin des écrans et des isolations pour les lignes existantes. Avec un calcul étrange comme tout ce qui concerne les nuisances sonores. Pour la LGV RFF ne compte pas le bruit instantané du TGV à grande vitesse des campagnes, mais une moyenne qui fait qu'à 100 m on n'a droit à rien ! Facile donc de compter sur tout Bordeaux-Toulouse seulement 35 kms d'écrans et 89 isolations ! Inversement, alors que nous avons des trains qui roulent plus doucement mais, certes, avec ces passages en zone urbaine, les écrans et les isolations explosent et nous ne nous en plaignons pas car voilà un confort que les riverains actuels méritent depuis longtemps. Oui mais en ville est-ce esthétique un écran ? Des progrès considérables ont été fait de ce point de vue pour les rocades. Toujours la même question : il faut y mettre le prix.

La suppression des passages à niveaux fait des milliers d'heureux quand la LGV fait des milliers d'impactés. La philosophie de la rénovation de la ligne existante ne concerne pas seulement la vitesse mais tous les aspects du rail.

Les promoteurs de la LGV disent : voilà des lignes qui sont un élément majeur de la sécurité. Cent fois oui… au détriment de la sécurité sur l'existant. Les retards, les accidents, et autres problèmes divers viennent souvent des passages à niveaux.

Ce que RFF fait semblant de ne pas comprendre c'est que d'un côté l'amélioration de l'existant (qui de toute façon est nécessaire) est évolutive alors que la construction d'une LGV est définitive ! Même si l'évolution rend l'usage de la vitesse moins indispensable, la LGV sera là comme un monstre qu'il faudra tout de même alimenter !

Que ce soit clair si un contournement à Moissac suppose la destruction de 70 bâtis alors il devient impossible mais la question mérite réflexion ! Comme l'ensemble du dossier de 40 pages que je commenterais petit à petit.

Jean-Paul Damaggio

EUP : RFF voulait tant améliorer l'existant !
Tag(s) : #enquête d'utilité publique

Partager cet article

Repost 0