Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La LGV Tours-Bordeaux a fait rêver comme le Grand Angoulême qui écrit ceci :

"2017 : un enjeu majeur pour l’agglomération

Notre agglomération, aujourd’hui largement desservie par les TGV -15 allers/retours quotidiens à destination de Paris -, va connaître dans les années à venir une révolution.

Grâce à la Ligne à Grande Vitesse Sud-Europe-Atlantique, GrandAngoulême se rapproche de Paris et Bordeaux.

Paris à 1h35 (2h10 actuellement)

Bordeaux à 35 minutes (1h00 actuellement)

3 millions de voyageurs sont attendus chaque année en gare d'Angoulême. Le GrandAngoulême s'engage pour le développement du territoire et co-finance la LGV à hauteur de 12 millions d’euros.

Afin de favoriser les déplacements des voyageurs depuis et vers la gare, l'agglomération va investir dans la création d’un pôle d’échanges multimodal, équipement indispensable au développement de cette nouvelle zone d'activités attractive.

La Zone d'Aménagement Concerté - ZAC - Gare : un quartier dynamique

Afin de permettre au territoire de profiter de l’arrivée de la LGV, le Grand Angoulême s’attache à assurer le renouveau du quartier de la gare : activités économiques et logements.

La gare du Grand Angoulême va également être reconfigurée dans l’objectif d’irriguer l’ensemble du territoire depuis le nouveau cœur d’agglomération.

En quelques mots

Un quartier plus facilement accessible : création d'une passerelle reliant le quartier de l’Houmeau à la gare, proximité du Pôle d’échanges multimodal de la gare

Un cadre de vie de qualité : création de voies vertes au sein du quartier, réaménagement des ruelles et impasses vers la Charente et la Coulée verte, création de zones apaisées pour sécuriser la circulation des piétons et cyclistes.

Des équipements et des activités dynamiques : médiathèque d’agglomération, centre de conférences, hôtels et pôles économiques."

Oui mais voilà d'une part la SNCF annonce 40% d'arrêts en moins de TGV sur LGV en 2017 et qui plus est le Conseil régional veut réduire fortement le TER Royan-Angoulême.

Le Président de la communauté d’agglomération Royan Atlantique (la Cara), Jean-Pierre Tallieu baptise "d’indiscrétions bienveillantes" celles selon lesquelles le Conseil régional envisagerait de supprimer trois trains le matin entre Royan et Saintes, de même que le dernier TER du soir en provenance de Paris, via Angoulême. "Cela créait une facture territoriale insupportable", estime Jean-Pierre Tallieu. L’élu fait observer que Royan entame justement le chantier de sa gare multimodale et il relève ce paradoxe : la modernisation de la ligne ferroviaire Royan-Angoulême est inscrite au prochain contrat de plan. Ces travaux devraient permettre aux trains de circuler plus vite, gagner en temps de trajet et être ainsi vraiment concurrentiels à la voiture.

"Dans le même temps dans la plus grande discrétion, on déciderait de supprimer des TER sur cette ligne !" Le président de la Cara rappelle par ailleurs que sa collectivité a, comme les autres, contribué au financement de la LGV ; les Royannais seront satisfaits de pouvoir rallier cette ligne à grande vitesse à Angoulême... moyennant que la desserte entre les deux villes seront correctement assurée."

Du rêve à la réalité… et les déceptions ne manquent pas sur la ligne !

J-P Damaggio

P.S. Les craintes ne sont pas moindres à Chatellerrault. Voilà comment s'explique RFF qui assure que le lien se fera mas quant au service… « Sur l'aspect desserte, c'est plus la SNCF, explique Christophe Huau. C'est vrai, la convention prévoit le maintien d'un service de qualité. Et on a tout intérêt à desservir ces gares. Mais les discussions sur le service proposé en 2017, elles démarrent tout juste maintenant. C'est un peu tôt pour en parler. » « La convention prévoit un minimum d'arrêts garantis pendant dix ans, ceux en cours au moment de la mise en service de la LGV, souligne de son côté le maire. Mais les engagements ne sont pas éternels. Ça tient aussi aux besoins économiques sur la zone. » 

 

P.S. Dans le document de la Cour des Comptes Pépy annonce indirectement cette baisse des arrêts pour compenser le fait que la LGV entraînera un déficit de 100 à 200 millions par an !

(voir article suivant)

Angoulême : 40 % d'arrêts TGV en moins ?
Tag(s) : #angoulême

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :