Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

L'article du Petit Journal (ne pas confondre avec le quotidien) donné pour information dasn un message précédent et ayant donné lieu à commentaire, doit être lu pour ce qu'il dit :

1 ) "la ligne TGV reliant Paris à Barcelone" : il ne s'agit pas d'une LGV mais bien de la ligne de train TGV qui emprunte pour le moment une LGV sauf entre Nîmes et Perpignan. De même la ligne TGV entre Toulouse et Barcelone existe depuis un an et évoque la ligne du train qui n'emprunte qu'une ligne LGV entre Perpignan et Figueres. Le document de la Cour des Comptes publie d'ailleurs la carte des lignes TGV qu'il ne faut pas confondre en effet avec les lignes LGV puisqu'il y a une ligne TGV de Paris à Brive. Bref les deux existent.

2 ) il ne faut pas confondre là aussi les critiques espagnoles à la grande vitesse (le journal évoqué dans l'article n'est d'ailleurs pas un journal pro-LGV eldiario.es) et les politiques espagnoles qui continuent la promotion de la grande vitesse malgré les difficultés économiques du pays. Le succès en Arabie Saoudite servant de référence. L'article pointe donc deux stratégies différentes par rapport aux LGVs : la France déjà engagée dans des projets fous reporte à après 2032 Perpignan-Montpellier et Hendaye-Dax ce qui complique sur ce point les éventuelles aides espérées en Espagne à travers le plan Junker.

Il y a retard de la France puisque la LGV Barcelone Perpignan existe mais plus à partir de Perpignan.

Et le Y basque même s'il est retardé, est en construction depuis longtemps, et même s'il n'y a pas de date d'achèvement prévu, encore en ce mois de décembre de 2014 des secteurs sont mis à l'appel d'offre (en Espagne les constructions se font morceaux par morceaux) (voir le premier lien en référence).

3 ) Grand défenseur des lignes existantes je ne crois pas cependant que les autorités aient changé leur point de vue et que la réalité aille totalement dans notre sens. J'invite les lecteurs à aller sur le blog que je fréquente souvent de LGPE (Landes Graves Palus Environnement).

Les oppositions au Y basque sont également très nombreuses en Espagne mais elles affrontent à présent non pas un projet (comme en France), mais des réalisations que tout voyageur sur les routes du secteur a pu observer. Est-ce qu'elles iront au bout ?

4 ) Le LGVs espagnoles ne sont pas plus rentables qu'en France mais je ne connais pas de ligne fermée (ce qui est très connu c'est plutôt l'aéroport inutilisé de Castellon) (d'où la photo amusante sur les essais de vols à Castellon), je connais par contre, comme chez nous, des arrêts abandonnés en grand nombre.

JP Damaggio

 

http://www.euskalyvasca.com/es/home.html

http://www.eldiario.es/economia/Espana-Arabia-Saudi-cumpliendo-AVE_0_339466320.html

http://www.eldiario.es/eldiarioex/economia/Gobierno-estaciones-Caceres-Merida-Badajoz_0_339116311.html

http://www.eldiario.es/eldiarioex/economia/AVE-Extremadura-Vara-electrificacion_0_338066891.html

Complément sur le bilan France-Espagne
Tag(s) : #espagne déraillement

Partager cet article

Repost 0