Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur France 3 Midi-Pyrénées, 7 décembre 19 h 15

le propos de Michel Crozet

Michel Crozet est un spécialiste des transport, universitaire, et membre de la commission mobilité 21.

"Voix du journaliste :

Un rêve qui pourrait virer au cauchemar financier : 7 à 9 milliards pour Bordeaux-Toulouse.

Etat, région, départements et grandes villes se sont engagées à payer la moitié de la facture. Ce qui pose problème.

Michel Crozet déclare en conséquence :

"Les élus veulent tous de véritables LGV, le problème c'est qu'il n'y a plus d'argent pour les financer.

On va ajouter sur Bordeaux-Toulouse deux à trois millions de passagers en plus par an par rapport au trafic actuel. Si vous regardez qu'il va falloir emprunter 3 à 4 milliards pour ces passagers, ce qui va entraîner des remboursement de plusieurs centaines de millions d'euros par an, mécaniquement vous arrivez à une subvention par jour et par passagers de 20, 30 à 40 euros."

Voix du journaliste :

Une subvention publique de 40 euros par passager c'est 8 fois plus que pour un usager TER. Construire une ligne à grande vitesse c'est aussi un choix très politique."

 

Commentaires : 

Ce sont seulement les collectivités territoriales (sans l'Etat) qui veulent payer 50% de la dépense soit les 3 à 4 milliards évoqués par Michel Crozet.

Et ce ratio est une bonne idée plus juste et plus facile à calculer que le cout sur les impôts de chaque citoyen.

Précision : on pourrait faire ce ratio (dépense/voyageurs en plus) sur Bordeaux-Tours et là c'est 20 fois la dépense pour Bordeaux-Toulouse.

Ajoutons que dans le reportage le défenseur de la LGV a l'argument habituel : Toulouse ne peut pas se passer de la LGV. C'est comme toujours : les adversaires doivent avoir des arguments solides et les défenseurs parlent d'évidence...

La dernière observation me semble de la plus haute importance.

 

Ultime question :

J'ai donc posé la question à RFF par l'intermédiaire de l'EUP.

Sans se préoccuper de qui va payer, peut-on avoir le ratio entre cout de la LGV et le nombre de voyageurs nouveaux prévus pour :

- le GPSO

- Tours-Bordeaux.

J-P Damaggio

EUP : La parole à Michel Crozet
EUP : La parole à Michel Crozet
Tag(s) : #enquête d'utilité publique

Partager cet article

Repost 0