Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour Bressols, 150 présents, ce fut tout de même une réunion ayant de la tenue (120 au Pont du Casse, 200 dans les Landes, 50 à Toulouse et 500 à Langon). Tout de même car conformément aux autres réunions la presse locale a été muette en matière d'annonce comme de compte-rendu. Seul Radio Totem a accepté de faire l'annonce avec compte-rendu dans le journal du matin le lendemain (la parole aux vignerons du Fronton ; pour RFF Monsieur Bayle n'a souhaité rien dire).

Tout de même car la mairie de Bressols a préféré ne rien annoncer à ses administrés. Le maire était cependant présent et a dû se demander où il était lui qui rappela en son temps : "La LGV tout le monde la veut".

Pour Bressols une vingtaine d'intervenants dont 4 Haute-Garonne, 3 Lot et Garonne. Et cinq femmes ce qui est assez original. Si, après le nombre de présents, le débat se juge au nombre d’intervenants ce n’est pas mal.

Un public moins systématiquement opposé à la LGV qu'ailleurs (je l’ai constaté autour de moi) qui, sans doute sans être convaincu par nos arguments a peut-être été déstabilisé. Donc une réunion presque aussi calme qu'à Toulouse (la réunion de Langon n'a pas pu se terminer).

Pour le représentant de RFF qui, depuis qu’il est là en 2012, a toujours eu pour fonction, non pas de répondre aux questions, mais de les éluder, son propos impassible est entré dans l'histoire même quand un intervenant a affirmé qu'il ne croyait même pas à ce qu'il disait !

Un exemple, la ligne POLT qui a été au cœur de cinq interventions diverses (un jeune utilisateur, une question sur le pendulaire, TEG 82, une conseillère municipale de Montauban et moi-même).

Une des raisons du côté spécifique de cette réunion était bien l'existence de cette ligne absente de la présentation de RFF. Donc :

"Le POLT s’arrêtera à Brive ?" une question à éluder.

"Hier pas de pendulaire car il était italien et aujourd'hui qu'il est fabriqué par Alstom ?" une question à éluder.

"Le POLT est une grande ligne ? une question à éluder.

Mais c'est quoi éluder ?

La POLT c'est 148 km de moins (676 sur 824) que la LGV et RFF traduit :

"Quelques kilomètres de différence …" (bronca !) Pour des gens sérieux qui ne cessent de manier les chiffres c'est insultant ! Malheureusement ce n'est pas que sur la POLT !

Voyons les faits :

Montauban est au carrefour de Montauban Bordeaux (52 trains) et Montauban-Limoges (44 trains). Or la POLT est privée de TGV (12 sur Montauban-Bordeaux) puisqu'il n'y en a qu'un pour Brive-Paris.

Malgré la guerre qui a été déclenché contre cette ligne, la POLT reste une ligne structurante à englober dans les lignes à améliorer. Un atout pour cette ligne : le train de nuit Toulouse-Paris mais la SNCF a décidé de tuer les trains de nuit !

J'ai rappelé la position des commissaires enquêteurs du Bordeaux-Limoges sur le sujet:

"La solution souhaitée par beaucoup d'intervenants à l'enquête d'utilité publique, d'amélioration de la ligne POLT existante a perdu de sa crédibilité dans la mesure où la région de Toulouse a choisi de se raccorder à Paris par Bordeaux plutôt que par Limoges."

Qui est la région de Toulouse ai-je déjà demandé sur ce blog ? Les utilisateurs de POLT ou le président de la région ?

D'autres questions ont été évoquées comme celle de la vitesse, du rapport de la Cour des Comptes, de l'analyse socio-économique.

Le présentateur lui-même a été obligé de faire répéter : "3 h 10 sans aucun arrêt même pas à Bordeaux ?" Et Monsieur Bayle incapable de répondre OUI, élude…

Et combien de fois faudra-t-il répéter que quand il y a des arrêts, il n'y en a aucun entre Bordeaux et Paris, pour qu'on finisse par nous croire ?

Une intervenante tente de ne pas laisser sa question sans réponse. Elle a droit de la poser quatre fois mais sans succès ! Il s'agissait de demander à RFF de rappeler qu'il y aura seulement 3 trains à 3 h 10. Après la réunion, comme indiqué au début, quand on lui tend micro, M. Bayle… élude.

Les vignerons du Fronton après la réunion de Toulouse rappellent leurs revendications, leur dénonciation des manipulations de RFF ce qui va donner un moment agricole qui fait bondir l'ami Joseph qui, à juste raison, ne peut supporter qu'on traite la destructions de terre… en parlant ensuite de compensations !

Je l'avais dit pour la gare : RFF annonce 5 hectares, un document de la mairie de Bressols 45 hectares et un document de la CCI 150 hectares. C'est pour se préparer à cette folie qu'une ZAD de 650 hectares vient de s'ajouter à unebase logistique de 450 hectares.

A cause des fantasmes d’élus que suscite la gare LGV 1000 hectares jetés à la poubelle?

Dans un premier temps le président du Conseil général a pensé que la gare serait à l’interconnexion des deux voies ferrées, l’ancienne et la nouvelle, et il a donc lancé de manière préventive, la création de la base logistique de Montbartier de 450 hectares. C’était sans compter avec Madame Barèges qui a obtenu que la gare soit à l’intersection des deux lignes donc sur le terrain du Grand Montauban après que Bressols ait rejoint cette communauté d’agglomération et qui est prête à lancer, si la LGV se fait, une zone de 650 hectares (notons tout de même un meilleur sens de la prudence). D’où la colère qui a explosé à la dite réunion de Bressols, chez cet agriculteur du Lot et Garonne victime chez lui du même phénomène à cause des alentours de la gare d’Agen. Que de terre perdues !... mais il y aura les compensations !

Dans ma commune la com-com a voulu créer une zone artisanale de 4 hectares et on lui a répondu qu'il n'y avait des subventions qu'à partir de 6 alors, elle sera de 6 dont quatre vont rester en friche longtemps ! J-P Damaggio

P.S. Il y aurait tant à dire en plus sur les élus absents qui sont pourtant les commanditaires et auraient besoin d'en savoir tant sur le sujet.

EUP : La POLT à Bressols
Tag(s) : #enquête d'utilité publique

Partager cet article

Repost 0