Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Surprise : Le 11 décembre, donc trois jours après la limite, le Conseil régional Midi-Pyrénées se prononce en faveur de la LGV dans les termes ci-dessous que je me fais un plaisir de commenter :

Article 1 : "Une absolue nécessité" voilà l'axiome posé et à ne pas discuter. En 2003 le nouvel aéroport était "une absolue nécessité" y compris pour Martin Malvy et le Sud-Ouest continue de vivre sans…

Article 2 : Voilà une crainte exprimée en creux : que l'Etat décide de l'aménagement des lignes existantes entre Matabiau et Saint-Jory indépendamment de la LGV ! Soyons clairs : les deux dossiers ne sont pas complémentaires, c'est le contraire : au nom de la LGV les TER risquent d'attendre…

Article 3 : La diffusion de l'effet grande vitesse dans toute la région ? Pour les impôts ça c'est sûr puisque toute la région paie déjà la taxe spéciale LGV sur les carburants, taxe qui pourrait servir aux lignes existantes puisque la LGV n'est pas de compétence régionale.

Article 4 : Vers Barcelone ? Mais le TGV Toulouse-Barcelone existe déjà comme le TGV Toulouse Marseille.

Article 5 : Tout mettre en œuvre pour que les échéances soient respectées donc… en payant 1 milliard 400 millions pour la LGV comme indiqué par Malvy à l'émission Pièces à conviction ? Voilà des questions qui ne méritent aucune mention...

Article 6 : L'EUP GPSO se terminant le 8 décembre je vois mal comment cet article pourrait être suivi d'effets ! Il est vrai que l'autre EUP a été prolongée….

Bilan : aucun argument ! J-P Damaggio

 

 

Conseil régional : RAPPORT : N° 14/12/10.27

Commission Permanente du 11 Décembre 2014

OBJET : LIGNE A GRANDE VITESSE CONTRIBUTION DE LA REGION A L’ENQUETE D’UTILITE PUBLIQUE DU PROJET DE LIGNE A GRANDE VITESSE GPSO ET DES AMENAGEMENTS FERROVIAIRES AU NORD DE TOULOUSE

Mesdames, Messieurs,

Le 25 août 2014, un arrêté inter-préfectoral et deux arrêtés préfectoraux ont été pris pour prescrire l’ouverture des enquêtes préalables à la Déclaration d’Utilité Publique pour respectivement les lignes nouvelles et les aménagements des lignes existantes au sud de Bordeaux et au Nord de Toulouse. Les trois enquêtes se déroulent de façon concomitante et selon des modalités similaires du 14 octobre 2014 au 8 décembre 2014 inclus.

Dans ce cadre, la Région Midi-Pyrénées a souhaité porter à la connaissance de la Commission d’Enquête sa position, dont un argumentaire est développé en annexe.

En conséquence, Mesdames, Messieurs, j'ai l'honneur de vous proposer d'adopter la délibération suivante :

ARTICLE UN : l’inscription de la quatrième ville de France et de tout le grand Sud-Ouest français dans le réseau national et européen de la grande vitesse constitue pour la Région Midi-Pyrénées une absolue nécessité ;

ARTICLE DEUX : la Région Midi-Pyrénées réaffirme que le projet de LGV GPSO et particulièrement Toulouse - Bordeaux, de même que les aménagements sur les lignes ferroviaires existantes en accompagnement de ces projets (Aménagements Ferroviaires au Sud de Bordeaux et Aménagements Ferroviaires au Nord de Toulouse) sont complémentaires et ne sauraient être considérés comme alternatifs, voire concurrents, et seule leur réalisation concomitante permettra de répondre aux défis à relever par les territoires ;

ARTICLE TROIS : la Région Midi-Pyrénées entend que l’effet de la grande vitesse se diffuse dans l’ensemble de la région et souhaite que les TGV et les TER soient interconnectés dans l’ensemble des gares desservies, notamment à Toulouse et Montauban ;

ARTICLE QUATRE : la Région Midi-Pyrénées rappelle que le projet de TGV Toulouse - Bordeaux constitue l’un des segments d’un maillage contribuant à désenclaver le Sud-Ouest européen, en reliant Bordeaux et Toulouse à Barcelone d’une part et, à terme, à Montpellier et Marseille d’autre part ;

ARTICLE CINQ : la Région Midi-Pyrénées s’engage pour sa part à tout mettre en œuvre afin que les échéances fixées soient respectées ; elle réaffirme, dans le respect des besoins des territoires qui la composent, son soutien plein et entier au GPSO,

ARTICLE SIX : la présente délibération et le document joint constituent la contribution de la Région Midi-Pyrénées aux Enquêtes d’Utilité Publique des GPSO et AFNT.

EUP : Le Conseil régional rate le train !
Tag(s) : #enquête d'utilité publique, #toulouse, #LGV
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :