Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Thepin me fait suivre cette information que je relaie et que je commente.

http://www.dailymotion.com/video/x2cqlur_journal-france-3-12-13-limousin-du-16-decembre-2014-interview-de-robert-rolland-concernant-la-lgv-li_news

Article sur notre site

http://limogespoitiers.com/lgv-limoges-poitiers-le-collectif-recu-au-journal-france-3-limousin/

 

Les propos de Guillaume Pépy sont clairs et peu nouveaux : plus de LGV… sauf Bordeaux-Toulouse !

Une confirmation de plus que la LGV Limoges-Poitiers est mal en point mais de là à en déduire que la POLT va aller mieux il y a un pas que je ne franchis pas.

1 ) Ils disent POLLT pour dire Paris-Orléans La Souterraine Limoges Toulouse.

2 ) L'article ci-dessous, même  s'il commence bien,  est totalement décevant.

Il ne pointe pas cette évidence : l'avenir de la ligne POLT dépend à la fois de la LGV Bordeaux-Tours et Bordeaux-Toulouse deux points totalement absents de la réflexion.

Quand je lis " l'élu divulgue un projet" je rigole car le terminus à Brive n'a plus à être divulgué, il est impliqué par la LGV Bordeaux-Tours ! Si on ne pointe pas ce fait, on masque le fonctionnement du processus.

Je lis ensuite : " La suite de la ligne pourrait être saucissonnée". Christian Audouin n'a pas lu le blog d'André Thepin : la question n'est pas au conditionnel, elle est affichée publiquement dans l'EUP de Bordeaux-Toulouse ! Cette myopie est insupportable quand on apprend que seuls les élus de Haute-Vienne ne soutiennent pas la POLT. En Midi-Pyrénées les élus se faisant les promoteurs de la LGV Bordeaux-Toulouse ne peuvent prétendre défendre la POLT et ne participent d'ailleurs pas à Urgence POLLT. Mais je l'ai compris aux Assises ferroviaires évoquées, l'essentiel à Limoges, c'est pour certains (surtout les élus) Limoges-Paris !

Même sans la clairvoyance des élus de Limoges nous continuerons à prouver que la LGV Bordeaux-Toulouse est une catastrophe pour la POLT. Avec la LGV Bordeaux-Tours, en 2017, les Toulousains vont gagner une heure pour aller à Paris en passant par Bordeaux et logiquement la POLT va déjà souffrir, alors pensez, avec la LGV Bordeaux-Toulouse !

Jean-Paul Damaggio

 

Echo du Centre 17 décembre 2014

La LGV est morte, vive le POLLT

Par Delphine Cordaz

 

Pour les acteurs du Collectif "Non à la LGV, Oui au POLLT", la fuite sur l'avis négatif du Conseil d'Etat sur la Déclaration d'Utilité Publique de la LGV est une victoire… Mais que de temps, que d'énergie, et d'argent perdus se lamentent-ils. Pour autant, les combats se succèdent. Si l'abandon de projet de ligne à grande vitesse permet tous les espoirs pour le Paris-Toulouse, il n'en reste pas moins que la lutte pour une ligne correcte, inscrite parmi les trains d'équilibre du territoire, avec une tarification attractive et un niveau de confort suffisant sont aujourd'hui une nécessité absolue.

Un an après les Assises ferroviaires qui avaient réuni 350 personnes, il faut poursuivre la route. Hier, les membres du collectif étaient réunis pour rappeler les insuffisances en la matière. «Les choses se sont aggravées" constate Robert Rolland. "Lors des Assises du ferroviaire on avait mis l'accent sur la modernisation du réseau existant au niveau des infrastructures et du matériel. Et ça demeure d'actualité. Depuis les Assises le réseau ne s'est pas amélioré et la réforme du système ferroviaire n'apporte aucun volet au financement. La région Limousin a perdu 80 cheminots, ce qui signifie une baisse de présence humaine. On a plus de 170 km de ralentissement. La ligne Bordeaux-Lyon est amputée par le nord et le sud. Est-c une suspension temporaire ou définitive ? interroge Lilian Mazière de la CGT.

Effectivement il ne faut pas se tromper… Le programme dit d'investissement est en réalité une réaction à la catastrophe de Brétigny qui montré que la maintenance de l'existant n'était pas assurée. Des améliorations sont apportées ici ou là.. C'est bien, mais ce n'est qu'un début pour les défenseurs de cette ligne qui attendent bien plus. "Sur les 712 km de ligne, en la modernisant, en supprimant les passages à niveaux, en rectifiant les courbes, on peut mettre Paris à 2 h 30 de Limoges. Et à plus long terme, en raccordant à la LGV Paris-Clermont-Lyon on obtiendra encore un gain d'une demi-heure" compte Jean Noël Boisseleau, représentant d'Urgence POLTT.

DE NOUVELLES CRAINTES POUR LE POLLT... ET UNE MOBILISATION

Maintenant que la LGV est mort-née, il faut concentrer les forces et les énergies pour améliorer la ligne POLLT, «C'est le moment de repartir dans l'action. sous différentes formes, on appelle une mobilisation de la population» signale Christian Audouin, pour Limousin terre de gauche. En effet, l'élu divulgue un projet qui dort dans les carions, plus exactement un projet qui semble se réveiller ! Alors que le collectif milite pour conserver l'aspect de "colonne vertébrale nationale" de la ligne, une idée fait son chemin en haut lieu : que la POLTT voit son terminus à Brive. La suite de la ligne pourrait être saucissonnée et peut-être cédée aux trains régionaux.

Abandonner ce qui fait l'intérêt et la singularité de cet axe serait "la grande déchirure du territoire. Si on ne fait rien, on sait ce qui nous attend et nous refusons de l'admettre. Nous sommes en résistance et en contre-offensive» ajoute Christian Audouin, Et Yvan Tricart de compléter «il faut tous se mobiliser pour l'axe naturel qui relie tous les bassins d'emplois."

Surtout tenir bon, insiste le collectif… pour contrer la stratégie de découragement du gouvernement ! Cette grande action populaire devrait se dérouler en janvier (ou février). Le lieu reste à déterminer. Bien sûr, symboliquement la Haute-Vienne tient la corde puisque les parlementaires sont les seuls sur le tracé à ne pas soutenir Urgence POLLT. Mais Brive suspectée d'être le nouveau cul-de-sac du POLTT a aussi ses chances pour accueillir cette initiative.

A noter jours, que dans les prochains jours, des membres du collectif seront reçus par e Préfet de région Limousin pour faire le point. En janvier, les parlementaires qui soutiennent la ligne POLTT (tous sauf ceux de Haute-Vienne… à moins que ?) rencontreront le Secrétaire d'Etat chargé Transports, Alain Vidalies pour plaider la cause d'investissements sérieux sur cet axe,  d'un tracé qui ne soit pas tronqué.

Tag(s) : #limoges LGV rénovation lignes existantes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :