Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Louis Matéos Conseiller Général du Canton Agen-Ouest, Conseiller Régional d'Aquitaine s'explique sur la Ligne à Grande Vitesse.

"Lorsque le projet de construction d’une Ligne à Grande Vitesse reliant Bordeaux à Toulouse a été mis sur la table, j’y ai été spontanément favorable. En effet, j’ai immédiatement pensé à notre jeunesse et aux générations futures qui auront besoin d’être mobiles pour s’insérer plus facilement sur le marché du travail. De la même manière, le développement économique et touristique de notre département nécessite que le Lot-et-Garonne soit parfaitement raccordé aux métropoles de Bordeaux et Toulouse d’une part et au reste de la France d’autre part. Cette analyse est incontestable, mais aujourd’hui, il faut être réalistes et tenir compte du contexte. Le rapport de la Cour des Comptes rendu public en octobre dernier, pointe du doigt l’ « asphyxie du modèle français de la grande vitesse ». En clair, toutes les études montrent que l’on a surestimé la rentabilité des lignes LGV et en tant qu’élu responsable je dois en tirer tous les enseignements. Par ailleurs, le rapport « gain de temps/coût financier » d’une LGV est parfaitement déraisonnable en période de pénurie d’argent public. Quand je pense à l’avenir de nos enfants, je refuse de faire porter sur leurs épaules les dettes que nous pourrions aujourd’hui contracter. C’est pourquoi, si l’Assemblée départementale était appelée à se prononcer sur l’opportunité de la LGV, j’y réfléchirai à deux fois."

Le lien entre cette position et les prochaines élections départementales est sans doute une vue de l'esprit. Mais il vaut mieux ce point de vue que le silence.

J-P Damaggio

Tag(s) : #LGV, #lot et garonne, #agen

Partager cet article

Repost 0