Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Je considère qu'il faut compléter l'action des associations par une présence électorale qui est de nature indépendante, les candidats ne représentant qu'eux-mêmes..

J'ai regretté l'absence de la question LGV aux sénatoriales qui, quinze jours avant le lancement de l'EUP, ont pu se dérouler avec seulement M. Collin se déclarant pour la LGV et les candidats Verts affichant sur un texte national l'opposition aux grand projets inutiles.

Pour le reste tout le monde a fait comme si de rien n'était et ensuite au moment de l'EUP certains sont tombés du ciel, ou on fait semblant.

C'est triste mais les politiques ne comprennent qu'une chose : le moment électoral !

Une candidature se prépare pour un canton dans le Tarn et Garonne, et sans doute dans un autre département.

Pour le Tarn-et-Garonne nous avons pointé avec l'EUP que trois partis ont annoncé leur refus de la LGV à savoir dans l'ordre : Parti de Gauche, Les Verts, NPA.

En conséquence nous choisirions un canton où ces partis là ne seront pas présents.

Le but d'une candidature est simple :

-rappeler aux citoyens que le Conseil général est un des moteurs du projet de LGV (beaucoup plus que RFF).

- que ceci étant, il cache son rôle derrière RFF alors qu'il finance.

- que la démocratie permet en cette occasion des panneaux d'affichage, des envois de circulaires où nous allons rappeler nos revendications et donc maintenir la pression en attendant les résultats de l'EUP

- que cette action se veut à vocation départementale même dans un seul canton.

- et que tout citoyen d'où qu'il soit peut apporter da pierre en nous contactant.

Jean-Paul Damaggio

P.S. Faites un test, demandez aux Conseillers généraux sortants combien le CG du 82 verse pour la LGV Bordeaux-Tours ?

P S : Toute association peut utiliser au même moment ses propres moyens pour mener sa propre action, il n'y a rien d'incompatible.,

Tag(s) : #élections

Partager cet article

Repost 0