Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LGV : Toujours l'intox

 

 

Les lecteurs de La Dépêche vont-ils finir par comprendre que la LGV est un dossier pharaonique avec des articles d'une page sur le sujet ? Ils sont plutôt en droit de se demander jusqu'à quand on va se moquer d'eux !

Je lis : "La procédure d'appel d'offres est en cours…" or les résultats de l'enquête d'utilité publique (EUP) ne sont pas connus, la DUP qui doit être signée en juin 2016 n'est pas signée et qui plus est, le plan de financement est inconnu ! Et malgré tout l'appel d'offres est en cours…

Je lis : "C'est un problème de ressources humaines. On manque d'agents spécialisés, notamment d'essayeurs en signalisation, mobilisés sur le raccordement des LGV en chantier." Depuis qu'on le dit que la construction de LGVs portent un tort immense aux lignes existantes pourtant prioritaires… Ah ! si elles n'étaient pas prioritaires !

Et vous M. Malvy qui vous plaignez du manque d'entretien depuis 20 ans des lignes existantes, pouvez-vous expliquer aux lecteurs le pourquoi de ce manque d'entretien ?

Mais reconnaissons-le pour une fois La Dépêche régionale donne la parole a un critique (mais pas aux associations critiques car ça serait les faire connaître) pour aussitôt après constater : "Annoncée depuis de longues années, l'ouverture de la LGV est donc plébiscitée par une part importante des usagers interrogés." Mais plus loin on prend de nouvelles critiques.

Sauf que nulle part il n'est question du coût. En une page ! L'EUP l'a démontré la colère contre la LGV est quasi unanime car dans une telle étude ceux qui l'ont suivi on pu vérifier les conséquences.

Certains seront cependant déçus par la carte publiée par La Dépêche : même en y dessinant les projets à peine dans les tiroirs, on n'y voit pas Toulouse-Narbonne ! J-P Damaggio

 

Les réactions de lecteurs, toutes critiques :

1 ) A raison de 30 millions d'euros le km, les investissements sont conséquents. Le calcul du réel retour sur investissement est-il un objectif sacré pour la SNCF ???...on peut en douter quand on voit certaines gares TGV dans la pampa aussi démesurées que désespérément vides. Encore des caprices de certains élus locaux qui "veulent" leurs gares pour pérorer??

2 ) Vidalies est un élu des Landes, il prêche pour sa paroisse, ça serait très bizarre que la priorité de la grande région Midi Languedoc Pyrénées soit la LGV Bordeaux Toulouse Dax, l'on penserait plutôt à Montpellier Narbonne Perpignan Toulouse.

Maintenant avec la déflation qui commence, les prix vont baisser (humour noir) l'on peut donc envisager avec optimisme (culte obligatoire) la construction de toutes les LGV du grand sud d'ici 2024.

3 ) Toutes ces nouvelles lignes sont des lignes cul de sac, pour faire plaisir aux parisiens qui ont des maisons de vacances...Paris Toulouse en pendulaire aurait été plus logique, par limoges, que de faire Poitiers/Limoges et Bordeaux/Toulouse pourrejidnre Paris dans les deux cas.

Et bien sur, toujours pas de transversales.

Et puis chaque Ville veut sa gare TGV, du coup, c'est plus un TGV. Autant prendre l'avion pour faire Toulouse/Paris, c'est clair.

4 ) Comme d'habitude, aucune liaison transverse est/ouest n'est prévue. Ce sera toujours la galère pour traverser... (Marseille/Toulouse durée 4h15 pour 409 kms environ contre Marseille/Paris durée 3h17 pour 775 kms environ, cherchez l'erreur)

5 ) "La procédure d'appel d'offres est en cours"

Encore une grossière ficelle pour nous faire admettre l'inadmissible. Puisque ce projet est indéfendable, tachons de faire croire qu'il est déjà réalisé. Il n'y a AUCUN appel d'offres en cours, le dossier n'en est absolument pas là, et le rédacteur ou la rédactrice de l'article serait bien inspiré(e) de cesser d'écrire n'importe quoi, ne serait-ce que pour se sentir un peu plus journaliste et un peu moins propagandiste.

Tag(s) : #LGV, #médias, #toulouse

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :