Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous n'avions jamais eu l'occasion de débattre sur le marché de Beaumont de LGV aussi l'expérience était d'autant plus enrichissante.

Nous connaissons par cœur - et là rien d'enrichissant - le raisonnement qui veut que si la LGV était un gros problème ça se saurait, donc comme il n'y a pas de manifestations monstres et de tapage dans les médias, la LGV c'est du gâteau. Sans doute quelques égarés qui ont peur pour leurs maisons !

A 10 km de la LGV elle est invisible du moins tant que les travaux ne sont pas en cours !

Pourtant une personne plutôt d'accord avec nos idées générales s'étonne justement de notre opposition à une LGV qui symbolise le progrès. Autre chanson connue mais en discutant ce passant… apporte de l'eau à notre moulin. Il connait la difficulté pour aller de Clermont Ferrand à Lyon en train alors qu'il existe une voie ferrée mais avec seulement des TERs. Ce monsieur comme tant d'autre ne faisait aucun lien entre la détérioration du train ordinaire et le développement du tout LGV.

Comment en effet ne pas tout vouloir ? Or depuis 30 ans et le développement du Tout LGV, tout vouloir signifie des investissements massifs pour la grande vitesse et des investissements minables pour les voies qui transportent 90% des voyageurs. Nous n'évoquons pas les craintes à venir mais celles au présent qui font que le gouvernement en est arrivé à ce slogan phare : "Priorité aux lignes existantes"… tout en signant des DUP pour les lignes à grande vitesse. Comme si les divers accidents récents n'étaient pas assez graves !

La bataille de l'information est dure à mener : quelques discussions suffisent pour éclairer les citoyens mais nous sommes microscopiques et très vite on nous oublie.

Ce qui est cependant enrichissant, c'est de se confronter à la réalité comme nous l'avons fait à Garganvillar : le train est une belle chose trop mal utilisée ! J-P Damaggio

Tag(s) : #élections, #LGV

Partager cet article

Repost 0