Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici quelques références ) nos villages dans le rapport de l'EUP. JPD

Saint Rustice :

Le public, les associations (société archéologique du Bruilhois-82) et les collectivités locales (mairie de Lucbardez-et-Bargues-40) attirent l’attention sur la nécessité de réaliser des fouilles préventives sur les sites suivants relativement uniques : « Larramet » à Saint Rustice (31), « Broques et Lagravade » à Layrac (47), le « quartier de Sillat » et « l’espace fortifié et la grotte des Manes » à Lucbardez (40) ainsi que « le chemin de Noalhac » et « le chemin de Mortarieu » à Lacourt-Saint-Pierre (82).

Le rétablissement de nombreuses voiries (chemin de Beau Soleil, la RD 820, la RD 200, chemin de Lestrade) et la création d’un giratoire entre Pompignan et Saint Rustice sont prévus. Une zone de dépôt de chantier est envisagée à l’entrée sud du tunnel.

Angeville

321326 L'Association de Sauvegarde du Patrimoine d'Angeville s'étonne : « Alors que tout le marketing de la SNCF pousse le voyageur vers le TGV, pourquoi des voyageurs préfèrent encore la POLT ? Autre preuve que le critère est plus le prix que la vitesse ! Quand c'est la vitesse, le prix de l'avion arrive à être inférieur à celui du TGV suivant la date où l'on prend le billet. À partir du moment où la LGV Bordeaux Toulouse implique d'en finir avec la concurrence de la POLT (...), cela signifie très clairement qu'elle va continuer de favoriser… la route chez tous ceux qui, faute de ressources, le paieront par le billet TGV !"

Lacourt Dt Pierre

Lacourt Saint Pierre : La demande d'abaissement du profil en long sur la commune de Lacourt St Pierre a fait l'objet de nombreux échanges en concertation (2012-2013). Le maître d’ouvrage a indiqué que le niveau de la nappe phréatique ne permettait pas de baisser davantage le profil de la ligne, qui doit se situer au-dessus du niveau des plus hautes eaux connues pour des raisons de sécurité de l’exploitation ferroviaire. Les marges d’abaissement de l’altimétrie du projet au niveau de Lacourt Saint-Pierre sont réduites (correspondant aux niveaux de précision actuels de la topographie et de la géotechnique au stade APS des études) ; elles seront explorées en phase d’études détaillées.

Campsas

A Campsas (82) : « RFF indique depuis longtemps que le bruit instantané en décibels est de 75,8 en déblai et 81 dB en remblai quand on est à 200 m pour un TGV à 300 km/heure. Malheureusement RFF a un mode de calcul qui fausse cette nuisance, donc je demande que les protections phoniques soient faites en fonction du bruit instantané » (82-CAMP-22

Le conseil municipal de Campsas (82) considère que les délaissés compris entre l’autoroute et le projet ne pourront pas être rendus à l’agriculture et demande qu’ils restent la propriété du maître d’ouvrage.

La chambre d’agriculture de Haute-Garonne reprend ces analyses, constate des insuffisances majeures, alors qu’elle avait elle-même fourni des données de base précises. Elle conclut « les réserves devront être levées pour donner un avis favorable ».

Le syndicat des Jeunes Agriculteurs de Haute Garonne précise que 13 exploitations sont touchées, que la réduction de l’AOC Fronton sur les 2 départements sera de l’ordre de 8 ha.

Plusieurs questions spécifiques appellent une réponse de la part du maître d’ouvrage : EARL Pierre Selle, « Château Bouissel » à Campsas (82), EARL Château Baudare, Vigouroux David Labastide- Saint-Pierre (82), S.C.E.A. Grande Côte à Labastide-Saint-Pierre (82) et Mr Michel Rigal, Philippe Bouzigues à Fronton (31) et Canals (82)

De nombreux particuliers du Frontonnais, dans une lettre-type, s’élèvent contre les atteintes portées au vignoble AOC Fronton. Ils déplorent que « l’ensemble des impacts n’ait pas été traité de façon équitable. Il existe une étude d’impact avec de très nombreuses photos d’animaux mais un développement infime des problèmes viticoles. Le rapport mis à la disposition du public reflète la déconsidération totale du porteur de projet pour les questions agricoles, viticoles et sylvicoles»

Dans l’étude d’impact, le maître d’ouvrage avance « des effets positifs de la LGV, les usagers du train pourront voir les vignes ». « Est-ce de l’ironie (…) » demande un particulier ?

Tag(s) : #enquête d'utilité publique, #LGV

Partager cet article

Repost 0