Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un voeu voté au CR Midi-Pyrénées

Le Groupe EELV au Conseil régional Midi-Pyrénées a fait voter à l'ensemble de l'assemblée après une séance marathon de 12 heures le voeu suivant le 22 juin.

La discussion est au dernier point de l'ordre du jour avec les voeux :

http://www.midipyrenees.fr/-Actualite-Assemblee-Pleniere-du-lundi-22-juin

Jean-Paul Damaggio

Vœu voté
Priorité aux Trains d’Equilibre du Territoire et aux transports du quotidie
n
La commission d’avenir des Trains d’Equilibre du Territoire présidée par Philippe Duron a remis son rapport au Secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies. Ce rapport fait le constat, partagé par la SNCF, que de nombreuses lignes classiques ont besoin d’être régénérées. De plus, il souligne la vétusté du matériel et l’hétérogénéité de l’offre et des prix qui créent très souvent une incompréhension de la part des usager-es. Le Groupe Europe Ecologie partage ce constat. Cette situation pèse sur l’exploitation de ces trains qui desservent plus de 350 gares sur environ 40 lignes. Aujourd’hui, Intercités connaît un déficit d’exploitation de 330 millions d’euros par an.
Le rapport Duron préconise d’abandonner certaines liaisons notamment des trains de nuit, pour d’autres de les transférer au 1er janvier 2016 sur l’offre TER ou enfin de substituer au train l’autocar. Dans notre Région, plusieurs lignes sont identifiées : ClermontFerrand/Nîmes, Toulouse/Hendaye et surtout Clermont-Ferrand/Béziers. Pour cette dernière, faute d’investissement, les liaisons entre Clermont/Saint-Chély et Saint-Chély/Béziers se font déjà par autocar.
Les solutions proposées peuvent pour certaines être entendues. Le transfert des TET vers le TER peut s’avérer cohérent dès lors que les moyens adéquats accompagnent ce transfert. Toutefois, comme nous l’avions exprimé lors des débats sur la Loi Macron, nous ne pouvons accepter que l’autocar soit une solution envisagée dès lors qu’il permet de justifier l’absence d’investissements sur un certain nombre de lignes régionales et inter-régionales. Or, lors du travail de la commission, il est apparu clairement que la libéralisation de la circulation d’autocars provoquerait un déficit supplémentaire de 60 millions d’euros pour les TET. Nous nous inquiétons de la poursuite d’une déstructuration progressive de notre système ferroviaire, fruit d’un manque d’investissements et d’une priorité donnée au tout LGV.
Les élu-es régionaux de Midi-Pyrénées réuni-es ce jour en Assemblée Plénière demandent au gouvernement et plus particulièrement au Secrétaire d’Etat aux Transports :
- de garantir un transfert de moyens adéquats pour les lignes Intercités qui deviendraient des lignes TER
- de ne pas envisager l’autocar comme alternative à des dessertes nationales
- de ré-orienter les financements prévus sur les LGV vers la rénovation des lignes nationales et régionales

Tag(s) : #duron, #train, #toulouse

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :