Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Labruyère toujours pour la LGV

Francis Labruyère est aussi membre du Grand Montauban qui finance la LGV Bordeaux-Tours. Avec Brigitte Barèges, ce Bayletiste n'a jamais montré la moindre critique au projet de la grande vitesse si bien quaujourd'hui il répète les salades bien connues : les habitants du Lot venant prendre le train à Bressols pour aller à Paris ! "Nous avons un joli coup à jouer." A quel prix monsieur Labruyère ? Un élu totalement attristé par les baisses de dotations orchestrées par un gouvernement où son amie Madame Pinel siège depuis le début ! Et il peut même payer la LGV ! N'importe quoi ! J-P Damaggio

 

Les maires sont de plus en plus inquiets»

Publié par la Dépêche le 12/10/2015 à 07:35

Maire de Villemade, depuis 1981, Francis Labruyère préside aussi l'association des maires du Tarn-et-Garonne qui tient son congrès annuel, samedi 17 octobre, à partir de 9h à a la salle des fêtes d'Albias, dans un contexte tendu.

On a l'impression que les maires et les élus sont de plus en plus inquiets quant à leur avenir…

Ce n'est pas qu'une impression. Toutes tendances confondues, les maires se disent inquiets pour l'avenir. Le budget de leur commune et leur façon de fonctionner sont mises à la mal par la baisse des dotations de l'Etat. Le 19 septembre, nous étions nombreux à descendre dans la rue pour manifester notre mécontentement.

Quelles sont les conséquences que vous redoutez ?

Le premier souci sera la baisse de l'investissement des collectivités. Certains collègues prévoient de le réduire de 25 %, ce qui ne sera pas sans conséquences pour l'économie locale. A titre d'exemple, un maire qui monte un investissement important et qui emprunte sur 15 ou 20 ans, si on lui baisse ses recettes, il fait comment ? La solution, c'est d'augmenter les impôts. Or nos concitoyens souffrent déjà assez. Dans le fonctionnement, cela pose aussi un certain nombre de problème. Il faut bien de l'argent pour faire fonctionner les services publics et si la baisse des dotations se poursuit, certains services au public pourraient être remis en cause. Nous sommes pris dans un étau.

La question de l'avenir de la ruralité sera également au centre des débats, à Albias…

Nous avons invité Jean-Louis Puisségur, président de l'association des maires de la Haute-Garonne et président de la commission nationale des communes et territoires ruraux à l'Association des Maires de France. Il est très remonté sur la question de la défense de la ruralité et cela promet de beaux débats.

La nouvelle carte de l'intercommunalité va bientôt être proposée par le préfet. Quelle est votre position de principe ?

Nous sommes actuellement à 15 intercommunalités. La Loi NOTRe prévoit la suppression d'un certain nombre de présidences de syndicats. Nous n'y sommes pas opposés si ce syndicat est englobé dans les intercommunalités. pour le reste, nous préférons des intercommunalités qui restent à taille humaine. Dans le cas contraire, la proximité en prendrait un coup.

Le dossier de la LGV est relancé. Y êtes-vous toujours favorable ?

Ce serait une bonne chose pour le territoire et son développement économique. Il faut que la gare TGV soit à Bressols. Nous sommes très bien placés pour attirer des clients du Lot, mais aussi du Tarn et du Tarn-et-Garonne. Nous avons un joli coup à jouer.

Propos recueillis par Laurent Benayoun.

Questionnaire de Proust

Votre animal préféré : un chien de garde type Malinois.

couleur : le bleu

Personnage historique : j'aime bien Napoléon même s'il a connu quelques moments délicats !

votre sport : le rugby. Je suis même partenaire, à titre personnel, de l'USM.

Votre coin préféré dans le département : La Lomagne et si je peux en choisir un autre, Saint-Antonin Noble Val.

Votre devise : savoir ce qu'on veut et le vouloir avec passion.

La Dépêche du Midi

Tag(s) : #médias, #montauban, #LGV, #maires

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :