Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vrai, c'est incroyable. L'horreur parisienne a effacé de l'actualité une horreur d'un autre type. Dans une rame d'essais du TGV est qui devrait enfin être achevé en 2017, un déraillement a fait au moins dix morts ! J-P D.

 

Article des Echos

Une rame d'essai d'un TGV a déraillé samedi 14 novembre près de Strasbourg. Le bilan monte à 10 morts et 32 blessés, dont 12 en "urgence vitale". Quelques enfants se trouvaient à bord.

« Quelques enfants » se trouvaient à bord du TGV à l’essai qui a déraillé samedi près de Strasbourg, faisant au moins 10 morts et 37 blessés, a-t-on appris dimanche auprès de la SNCF.

« Il y avait quelques enfants à bord », a indiqué un porte-parole de la SNCF, précisant ne pas savoir si ces enfants faisaient partie des victimes. « L’enquête doit déterminer le nombre de personnes présentes dans le train qui n’étaient pas habilitées à y être », a-t-il ajouté.

Une rame d'essai d'un TGV s'est donc disloquée à Eckwersheim, près de Strasbourg, samedi 14 novembre. On compte au moins 10 morts dans ce déraillement violent et 32 blessés dont 12 en "urgence vitale", a annoncé la gendarmerie.

Au total, 49 techniciens se trouvaient dans cette rame qui effectuait des essais sur la nouvelle voie à grande vitesse devant être mise en service au printemps 2016, a précisé cette source.

L'accident a fait également plusieurs blessés. La rame s'est couchée dans un champ et est partiellement tombée dans le canal de la Marne au Rhin, a constaté un photographe de Reuters.

Alain Vidalies et Ségolène Royal sur place

L'accident s'est produit peu avant la jonction de la LGV avec le réseau général, à l'approche de la gare de Strasbourg. Cette rame d'essai qui, selon la SNCF, circulait avec des techniciens à bord, aurait "déraillé en raison d'une vitesse excessive", selon la même source.

Une équipe de plongeurs de la gendarmerie, des hélicoptères de la sécurité civile, ainsi que plusieurs dizaines de véhicules de secours, ont été dépêchés sur les lieux de l'accident.

Le secrétaire d'État chargé des Transports Alain Vidalies, ainsi que sa ministre de tutelle Ségolène Royal ont annoncé qu'ils allaient se rendre sur place.

Source AFP

 

Tag(s) : #médias

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :