Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je l'ai écrit dès la fin septembre, je l'ai expliqué à la réunion d'Angeville : dans le calendrier du GPSO il y avait d'ici fin décembre la mise en conformité des PLU avec le projet GPSO. Une occasion pour rappeler que la DUP n'est pas signée et qu'elle ne doit pas l'être. Malheureusement rien n'a été fait par les associations aussi je me réjouis de cette déclaration de Jeannine Meignan qui avec Rodolphe Portolès pour le Montauban citoyenne ont été les seuls à s'opposer à la délibération proposée par Brigitte Barèges au CM de Montauban. J-P Damaggio

P.S. Si d'autres élus ont fait de même je veux bien m'en faire le relais.

 

Délibération n°229: Grand Projet ferroviaire Sud Ouest : Mise en compatibilité du plan local d'urbanisme, avis du CM (intervention de J. Meignan)

Nous ne sommes pas favorables.

Parce que le gouvernement passe outre l'avis défavorable de la Commission d'Enquête publique, rendu en mars 2015.

Cette consultation a été très large, elle a connu une forte mobilisation de tous : se sont exprimés des collectivités locales, des syndicats professionnels, des agriculteurs notamment des viticulteurs, des particuliers, des associations en particulier des associations de riverains des territoires traversés par la LGV en projet.

Et que dit la Commission ?

L'enquête fait ressortir plus d'insuffisances et de faiblesses que d'aspects positifs .

Points forts:

-gain de temps mais cet avantage n'intéresse qu'une population qui privilégie la vitesse plutôt que le prix du billet.

- le chantier nécessitera un nombre d'emplois directs et indirects conséquent et contribuera à maintenir l'activité des entreprises de BTP.

-Le projet peut générer des retombées économiques qui favoriseront essentiellement les grandes métropoles .

- un bilan carbone modestement positif

Les Insuffisances:

-le besoin n'est pas partagé : aucune catégorie, même les entreprises, n'est majoritairement favorable au projet.

-Une métropolisation au détriment des villes moyennes et des zones rurales.

-des alternatives à la grande vitesse insuffisamment explorées,

-un financement public incertain, compte tenu de la réduction de la dotation aux régions et collectivités locales

Enfin, l'avis défavorable est conforté par le rapport de la Cour des comptes 2014 qui pour les LGV pointe , je cite: "un coût devenu non soutenable" et formule plusieurs recommandations dont, je cite:

"concentrer en priorité les moyens financiers sur l'entretien du réseau par rapport aux projets de développement...."

Quelque soient nos convictions sur ce dossier, il faut respecter l'expression citoyenne et démocratique .

Tag(s) : #montauban, #élections

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :