Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il s'agit ici non d'une généralité mais d'un témoignage très précis, le secteur de la grande vitesse ferroviaire.

Depuis 2012 le gouvernement ne cesse de se plaindre du passif laissé par le gouvernement précédent à savoir la construction de quatre lignes à grande vitesse.

Une dont on parle peu : Le Mans-Rennes.

Une qui me semble cohérente : le contournement de Nîmes-Montpellier.

Une qui est un serpent de mer : la dernière phase de Paris-Strasbourg.

Une qui défraie la chronique : Tours-Bordeaux.

Toutes doivent être inaugurées en 2017.

Mais depuis que le nouveau gouvernement est en place, il se prépare à laisser quatre LGV au prochain !

Le Lyon-Turin dont l'Enquête d'utilité publique (EUP) a été achevée en janvier 2012 mais dont la déclaration d'utilité publique a été signée en août 2013 avec création le 23 février 2015 de la société en charge de la construction et l'exploitation, la société TELT.

Le Limoges-Poitiers avec résultats de l'EUP 12 septembre 2013 et DUP le 10 janvier 2015

Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax divisé en 3 :

Sud-Bordeaux : EUP le 30 mars 2014 (favorable avec réserves) et DUP le 25 novembre 2014

Nord-Toulouse : EUP résultats 26 février (défavorable) et DUP le 4 janvier 2016

LGV GPSO : EUP résultats le 30 mars 2014 (défavorable) DUP prévue pour juin 2016.

Une différence entre les deux gouvernements ?

Oui, l'actuel n'hésite pas à rappeler que sa priorité ce sont les lignes existantes et à chaque euro dépensé sur les dites lignes c'est l'opération de grande communication alors qu'il s'agit de dépenses classiques et non d'investissements nouveaux. Or sur la LGV Paris-Lyon où l'heure des réparations a commencé, comment apprendre le coût de cette maintenance ? Or non seulement la LGV c'est cher, les trains qui y roulent, c'est cher, mais la maintenance c'est hors de prix ! Et tout le rail en supporte les néfastes conséquences !

Voilà la vie. Jean-Paul Damaggio

Tag(s) : #LGV

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :