Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Dépêche du Midi vient de faire le point sur le Rail dans notre région. Etrangement rien sur la LGV Bordeaux-Toulouse alors que la DUP devrait être signée d'ici le mois de juin, et au moment où une question est posée à l'Assemblée : ICI.

Aussi cet article nécessite quelques éclairages :

- Le TER est toujours mis en avant et c'est normal c'est la compétence de la Région. Mais quand le préfet signe la DUP pour les Aménagements du Nord-Toulouse dont les gens pensent peut-être que c'est un bien pour le TER, ils devraient savoir que c'est un mauvais coup contre le système TER. Les commissaires enquêteurs l'ont démontré de manière parfaite et ce ne sont pas les balivernes de l'arrêté de DUP qui change l'avis défavorable.

- Bravo pour les nouveaux matériels qui vont sans doute donner lieu à cinq ou six déclarations supplémentaires pour les célébrer.

- Euroduplex : bravo pour le matériel mais le journaliste ne dit rien sur le nombre de trains et de dessertes qui font grand débat en Aquitaine. Avec presque 10 milliards pour la nouvelle LGV Tours-Bordeaux le service sera moindre.

-Des Corail rénovés et la modernisation du POLT : pour nous il n'y a aucun effort réel.

- Et Toulouse-Tarbes : encore de l'autosatisfaction alors que le deuxième rapport Duron propose la fin des intercités sur cette ligne : Car en fait ce n'est pas de Toulouse-Tarbes qu'il faudrait parler mais de Toulouse-Bayonne même si la responsabilité de notre région s'arrête à Tarbes.

- Et enfin les Etats Généraux du Ferroviaire avaient été promis pour le premier semestre 2016, et on comprend qu'ils auront lieu sans doute en fin d'année !

Bref, une information incomplète. J-P Damaggio

 

Trains régionaux, LGV… Les priorités pour 2016

Publié le 26/01/2016 à 08:07

Cette année, SNCF Réseau va mobiliser 180 M€ pour moderniser les TER et sécuriser le réseau. En 2016, se dérouleront aussi les États généraux du Rail pour fixer les priorités de la grande Région.

La candidate Carole Delga l'avait promis lors de la campagne : élue à la tête de la grande région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, elle remettrait à plat l'ensemble des dossiers ferroviaires. C'est ainsi que cette année 2016 verra la tenue des États généraux du rail voulus par la nouvelle présidente pour dessiner les priorités en matière de transport et d'intermodalité.

En attendant cette échéance, SNCF Réseau (ex-RFF) et SNCF-Mobilités observent une certaine réserve quant aux projets qui pourraient découler de ces assises ferroviaires.

Les deux régions désormais confondues, c'est 800 trains par jour, dont 550 TER, et 37 millions de voyageurs par an. «Alors que les deux conventions qui lient la SNCF et le conseil régional arriveront à échéance au 31 décembre 2016, il va s'agir de construire ensemble une nouvelle offre de services et de dessertes, avec des solutions innovantes et des tarifications adaptées. La dynamisation de la liaison Toulouse-Montpellier sera un des premiers chantiers», expliquaient hier, à l'occasion d'un point presse Jacques Rascol, directeur régional SNCF Mobilités, et Pierre Boutier, son homologue pour SNCF Réseau.

Sans doute faudra-t-il attendre encore un an pour que le nouvel exécutif se prononce sur les principaux axes de travail. La mise en service du TER à 1 euro, comme c'est déjà le cas en Languedoc-Roussillon, constitue l'exemple le plus emblématique… Hier, ont été développés les différents objectifs que s'est fixés la SNCF pour cette année.

 

- Nouveaux TER

Cette année, la SNCF mettra en service 12 nouveaux TER Régiolis achetés par la Région Midi-Pyrénées. L'an dernier, 13 rames avaient été déjà déployées et 8 autres arriveront après 2016. À ces 33 rames, s'ajouteront 18 trains Regio2N (trains à deux niveaux) à l'horizon 2017-2019. En tout, c'est 51 nouveaux trains qui accompagneront le développement du TER. Sont concernés les principaux axes au départ de Toulouse.

 

- Euroduplex Atlantique

La ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux sera achevée en juillet 2017 et mettra Paris à près de 2 heures de Bordeaux. Ce sera l'occasion de faire rouler les nouvelles rames TGV Euroduplex Atlantique offrant 556 sièges au total. L'équivalent de trois Airbus A320, souligne la SNCF. Des rames avec wifi à bord et sièges «grand confort».

 

- Des Corail rénovés

Les associations de riverains comme Urgence sur la ligne Polt et les voyageurs Intercités l'espéraient. Les vieux trains Corail sont peu à peu rénovés. C'est le cas depuis 2015 sur la ligne Paris-Limoges-Toulouse. Ce sera le cas cette année sur Bordeaux-Toulouse-Marseille et sur Toulouse-Hendaye.

 

- La modernisation du POLT

Le chantier se poursuit, nécessitant la fermeture de la ligne certains week-ends. Toute cette année, SNCF Réseau mettra en conformité le système de détection de chutes de roches dans la tranchée de Mercuès (au nord de Cahors), qui consiste en l'installation de filets protecteurs pour alerter et arrêter les trains en cas de problèmes.

 

- Et toujours Toulouse-Tarbes

C'est un plan d'envergure : 450 M€ financés d'abord par SNCF Réseau. Sont concernées cette année les sections Toulouse-Empalot-Saint-Agne/Portet Saint-Simon et la rampe de Capvern. Ce chantier nécessite de gros moyens avec des trains – usines capables de renouveler 1 000 m de voies par jour.

 

Une maison du Digital…

Commencée il y a 15 ans, la transformation numérique de la SNCF se poursuit en franchissant une nouvelle étape en 2016 avec la création de trois maisons du Digital en France, dont une à Labège, au cœur de l'IOT Valley. Cette maison, on l'appelle «574», comme le record mondial de vitesse sur rail détenu par la SNCF. Centre de compétences et d'expertises, le «574» de Toulouse hébergera start-up et jeunes pousses autour de projets stratégiques sur les objets connectés, les drones de surveillance, l'open data…

Jean-Marie Decorse

Tag(s) : #médias, #toulouse, #train, #LGV

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :