Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouveau débat sur les transports à l'émission de France 3 LRMP.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/emissions/la-voix-est-libre

Un économiste, un prof d'université et… Charles Marziani.

Trois utilisateurs réguliers du train, nous n'en doutons pas.

Pour toujours les mêmes embrouilles.

D'abord on fait dire à Carole Delga ce qu'elle n'a jamais dit : elle est contre le PPP si c'est le modèle Tours-Bordeaux, mais si c'est le modèle Le Mans-Rennes ? Il y a eu un colloque à Toulouse et le financement exclusif par l'Etat, comme c'est le cas pour Lyon-Turin, n'a été envisagé par personne !

Qui plus est on apprend que sans PPP "Le délai annoncé a du plomb dans l'aile" or c'est le contraire car toute négociation d'un PPP est un parcours du combattant.

Mais bon, discussion inutile, car "En tant que Toulouse métropole il faut la LGV" "C'est la seule grande ville sans grande vitesse et c'est difficile de dire autre chose." Et Marziani ne manque pas d'autres bonnes raisons de ce genre d'autant que cette ligne est rentable a dit RFF.

L'économiste rappellera le 40 milliards de déficit de la SNCF et va s'appuyer sur les propos de Rappoport comme quoi l'âge moyen de nos voies est de 33 ans, comme sur le fait que les grands projets c'est terminée d'après la commission Duron sur les LGVs. Il rappellera la petite place, pour le trajet domicile travail, des transports en commun : 10%

Marziani était là en tant qu'animateur d'un "Comité rail" qu'il vient de créer, lui qui n'a jamais su faire fonctionner les comités d'usagers quand il était vice-président transport à la région.

Le cas de Montréjeau-Luchon est évoqué : dernier travaux sur la ligne en 1953. Surprise, un syndicaliste CGT dit que c'est la faute au "tout LGV".

Au-delà du sondage lancé par la Région le gros morceau c'est la négociation sur la convention Etat-Région (ça va être dur) et sur la convention avec les règles nouvelles par rapport à la SNCF.

 

Dans de telles émissions, il arriva à Alternative LGV Midi-Pyrénées de pouvoir s'y exprimer en 2014 par une question. Par la suite en septembre 2015 un reportage utile a eu lieu en Tarn-et-Garonne mais pourquoi face à de si doctes invités ne pas donner une parole populaire ? Nous ne pensons pas qu'à nous car il existe aussi des associations d'usagers du TER. Jean-Paul Damaggio

Tag(s) : #médias

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :