Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous continuons d'alimenter l'information sur les réunions des Etats Généraux. Pour Tarbes je note : "La région ne cesse de mettre la pression sur la SNCF pour qu'il y ait moins de retard, répond Yolande Guinle". Ce n'est pas la pression qu'il faut mettre mais des règles comme dans la Région PACA où la SNCF est obligée de payer des pénalités en fonction des retards ! A suivre. J-P Damaggio

 

Article La Dépêche

La 8e réunion des états généraux du rail et de l'intermodalité voulus par la présidente de la région Carole Delga pour prendre en compte les attentes des habitants se tenait au lycée Marie-Curie àTarbes.

«Il faut que les gens se parlent et s'expriment pour que la nouvelle organisation de transport corresponde à leurs attentes» : tel est le but des états généraux du rail et de l'intermodalité, exprimé par la conseillère régionale de l'Aveyron Monique Bultel-Herment. Elle est membre du comité de pilotage des états généraux qui tenaient leur 8e réunion au lycée Marie-Curie à Tarbes, devant 80 personnes environ dont la députée Jeanine Dubié et le président de la chambre d'agriculture Jean-Louis Cazaubon. «Il faut que les voyageurs puissent prendre le train mais aussi aller à la gare et en partir. Il ne faut pas mettre en opposition ou en concurrence le rail et la route mais, au contraire, les mettre en complémentarité. C'est aussi l'occasion de dire au public combien coûte la politique régionale du rail et ce qu'ont fait les précédentes majorités jusque-là. 2,5 milliards ont été investis sur le rail par la région. Cela a engendré une hausse de 60% de la fréquentation des TER et 50.000 usagers quotidiens sur les trains régionaux. Cette région a une densité d'infrastructure plus importante que l'Irlande.» Lors de la réunion, la mauvaise connexion pour les saisonniers entre les trains à la gare SNCF de Tarbes et les bus vers les stations de ski des vallées (notamment La Mongie) a été abordée par un citoyen. «La région ne cesse de mettre la pression sur la SNCF pour qu'il y ait moins de retard, répond Yolande Guinle, conseillère régionale des Hautes-Pyrénées. Par ailleurs, il est clair qu'il faut améliorer la connexion entre le rail et le bus et que les abords de la gare de Tarbes sont à réaménager car il est très compliqué de garer sa voiture pour prendre le train.» Le maire de Capvern Gilbert Dastugue a souligné l'opportunité de redynamiser le fret en remettant sur les rails «l'équivalent des 80 38 t qui sont sur la route autour de Lannemezan», a plaidé «la réouverture de la ligne SNCF Montréjeau-Luchon» et vers les stations de ski pour désengorger la route depuis Toulouse et «une plus grande présence humaine et ouverture» de la gare de Capvern. «Il est incohérent d'avoir une gare sans un accueil humain dans une station thermale qui accueille 4.500 curistes, souvent handicapés.» Pour Yolande Guinle, «la réouverture de la ligne Montréjeau-Luchon est une nécessité non seulement pour l'accès au ski mais aussi pour le développement économique des eaux de Luchon». Une restitution finale de toutes ces contributions aura lieu en septembre prochain, après 36 réunions. Les états généraux du rail et de l'intermodalité définiront pour la région les priorités, le cadre d'action et fixeront un cap pour la politique régionale du rail et de l'intermodalité. Ils seront aussi une base pour le renouvellement de la convention d'exploitation TER région/SNCF qui doit prendre effet le 1er janvier 2017.

Et Lourdes ?

Adjoint au maire de Lourdes et conseiller départemental, Bruno Vinualès a souhaité porter à la connaissance des états généraux la difficulté pour Lourdes d'être connecté aux grands nœuds de communication que sont Toulouse et Paris «portes d'entrée» des pèlerins : absence de train de nuit entre Paris et Lourdes et difficulté de joindre l'aéroport de Toulouse à la cité mariale.

Cyrille Marqué

Tag(s) : #etats généraux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :