Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moudenc

Moudenc

Je n'ai le moyen de suivre ce débat que par La Dépêche qui vient de lister 10 questions claires qui confirment l'irresponsabilité des politiques.

1 ) Sur les délais

Conclusion du débay public fin 2016 (en fait pas avant juin 2017)

Tracé définitif adopté en 2017 (faux pas avant début 2018)

Enquête d'utilité publique (EUP) dans la foulée donc en 2017. Pour arriver à une EUP il faut la vérification de divers organismes d'Etat qui ont des délais qui font qu'entre le tracé et l'EUP il y a au moins un an donc par avant la fin 2018.

Et les travaux en 2019 ? Entre l'EUP et la déclaration d'utilité publique (DUP) il y a au moins un an donc la DUP pas avant 2020.

Il faut ensuite l'appel d'offres, bref, pas de réalisation avant 2028.

Le fait de tricher sur les dates est grave, en particulier pour les riverains et autres personnes impactés dont les nerfs sont mis à rude épreuve.

Le fait de tricher sur les dates est nécessaire pour faire croire qu'on avance sauf que les finances ne pouvant suivre, c'est de là que viennent les causes les plus importantes du retard !

2 ) Sur les finances

Là, l'irresponsabilité atteint des hauteurs qui font peur. IL N'Y A RIEN DE CLAIR !

Sauf que des solutions moins chères et plus rapides à mettre en œuvre étaient possibles.

Là je reprends le mot de La Dépêche :

"6. Comment sera financé le projet ? Tisséo SMTC pourra-t-il rembourser sa dette ?

Tisséo va recourir à l'emprunt, ce qui fera passer sa dette «de 1,4 milliard d'euros à 2,8 milliards, puis rapidement à 2,5 milliards, avant une extinction lente d'ici 2045», dixit Tisséo. Les collectivités augmenteront leur participation (jusqu'à 180 M€ par an pour Toulouse Métropole), mais la contribution de l'État n'est pas encore connue, et les autres collectivités comme le Sicoval ne sont pas encore sûres de pouvoir payer."

Et Georges Méric rappelle qu'il est prêt à payer 200 M€. mais pour un projet qui ira bien de Colomiers à Labège, ce qui est totalement impossible sauf à inventer des futurs prolongements … comme celui qui devait prolonger la ligne B !

Je le répète, il faut développer les transports en commun dans Toulouse qui est en retard mais dans le cadre d'une réflexion alliant le possible et le nécessaire.

J-P Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :