Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme toujours la confusion est de rigueur. D'un côté un PPP a été signé pour cette gare dont Carole Delga annonce que la Région ne la financera pas car la SNCF annonce seulement 4 trains en attendant 2020. Cet article d'avant la signature du PPP donne un aperçu du bras de fer entre élus locaux, régionaux et nationaux. J-P Damaggio

Gare TGV de la Mogère : Saurel s’attaque à Delga

Par Cédric Nithard - 09/11/2016 à 16:460

À une grande conférence de presse annoncée plusieurs fois la semaine dernière, Philippe Saurel a préféré finalement s’adresser à l’AFP pour s’exprimer sur la gare TGV de la Mogère. Un entretien dans lequel il s’attaque à la position de Carole Delga.

Le 26 octobre, Carole Delga, présidente de la Région, décide de geler les financements de la gare TGV de la Mogère suite à l’annonce par la SNCF du passage de seulement quatre TGV par jour à l’ouverture de la gare au printemps 2018 et ce jusqu’à l’ouverture de la gare de Nîmes-Manduel, prévue en 2020. La réaction de Philippe Saurel était attendue.

CAROLE DELGA DANS LE VISEUR DE PHILIPPE SAUREL

Le président de la Métropole disait « fourbir ses armes avec ses avocats« . Et si l’on s’attendait à ce qu’il s’aligne sur la présidente de Région ou fasse des annonces chocs, il n’en est rien. Et bien au contraire : « C’est de la gesticulation politique » estime Philippe Saurel à propos de la position de Carole Delga en ajoutant « On se demande s’ils ont lu les contrats » dans lesquels « rien n’oblige la SNCF et l’État à mettre des trains sur les voies !« . Selon lui « la seule date qui figure dans le contrat c’est la deadline de 2020 pour construire la gare de Nîmes-Manduel, c’est tout« .

Ce n’est pas la première fois que Philippe Saurel s’attaque à Carole Delga sur la question des transports. Le mois dernier, il avait déjà reproché à la présidente de la région de « ne pas se battre bec et ongles pour Montpellier » au sujet du contournement Ouest de Montpellier.

PHILIPPE SAUREL VEUT VOIR PLUS LOIN QUE 2020

« Le contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier – d’une valeur de deux milliards – est un équipement structurant pour le territoire national et européen« , notamment pour les liaisons ferroviaires avec l’Espagne avec le projet de ligne à grande vitesse vers Barcelone, a-t-il souligné. « Il faut le regarder à l’échelle de 2050« .

Au final, le seul reproche qu’il adresse à l’État et à la SNCF concerne le dossier de la gare TGV de Nîmes-Manduel et ce pour ne pas « avoir construit une gare qui ne sert à rien à Montpellier« . C’est donc pour leur demander d’accélérer les travaux qu’il a téléphoné et envoyé une lettre à Manuel Valls. Dans son entretien avec l’AFP, Philippe Saurel assure que son homologue nîmois Yvan Lachaud « partage sa position« .

Bref, le feuilleton de la gare TGV de la Mogère est loin d’être terminée. Carole Delga semble avoir penché vers les élus écologistes de la majorité régionale quand Philippe Saurel joue la médiation avec l’État. Un discours pas forcément innocent de la part du président de la Métropole dans la perspective d’autres dossiers. Chaque acteur local s’étant positionné, il faut désormais attendre la réaction du gouvernement sur le dossier.

Tag(s) : #montpellier

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :