Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme à toutes les séances publiques du Conseil départemental Christian Astruc fait le point sur le dossier LGV. Cette fois son propos n'a donné lieu à aucun commentaire. Je n'ai fait pas non plus. JPD

 

 

LGV: Déclaration de Christian Astruc

Il me semble utile de faire un point sur le sujet.

Vous savez tous que la déclaration d'utilité publique a été instituée par décret du 2 juin 2016 et publiée le 5 juin suivant.

Depuis, le Département s'est efforcé d'accompagner la réalisation de ce projet dans le cadre de ses compétences, sur l'aménagement foncier en premier lieu.

Par ailleurs, je vous rappelle que, lors de notre séance du 19 octobre, nous nous sommes engagés à cofinancer à hauteur de 50 000 euros une étude conduite par Autoroutes du Sud de la France ayant pour objet d'examiner l'opportunité de créer un échangeur autoroutier sur l'A62 à Montech, lié à la desserte de la future gare LGV de Bressols notamment.

La convention de cofinancement de cette étude vient d'être signée. Les résultats devraient être disponibles en mai 2018.

Plus généralement, conscient de l'ampleur des effets de la métropolisation toulousaine sur les déplacements dans notre département et des conséquences en termes d'aménagement durable de notre territoire, j'ai souhaité, d'une part, que puissent être anticipées les saturations prévisibles des infrastructures et des équipements existants, et, d'autre part, que soit définie une programmation des solutions.

J'ai donc fait savoir au Préfet que le Département accepterait de financer l'étude sur l'échangeur de Montech si et seulement si une seconde étude concernant, elle, une stratégie globale de mobilité dans le Sud du Tarn-et-Garonne, prospective et opérationnelle, était élaborée.

Cette dernière est désormais lancée.

Elle est réalisée par l'Agence d'urbanisme de la métropole toulousaine (AUAT).

Le comité de pilotage, commun aux deux études, s'est déjà réuni.

Demain, aura lieu à l'Hôtel du Département une première réunion entre techniciens de la DVA du Conseil départemental du Tarn-et-Garonne, de l'AUAT et de la DDT, visant à recueillir des données préliminaires.

Maintenant, au risque de me répéter, je rappelle que nous n'avons que peu de prise sur les suites qui seront données à ce dossier dont le sort et le calendrier dépendent essentiellement d'arbitrages gouvernementaux.

Pour le moment, nous pouvons le regretter, ceux-ci tardent à se manifester.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :