Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La position de Hamelin

Ecouter  Thierry Hamelin et Angeline Centis

 

Pour eux comme pour d’autres je tenais à les interroger sur la question de la LGV (et à leur remettre le document que nous avons réalisé avec l’association Alternative LGV Midi-Pyrénées) donc je suis allé les écouter à leur réunion de Lavit.

Thierry Hamelin et Angeline Centis s’inscrivent en fait dans le mouvement qui a permis à M. Astruc de devenir président du Conseil départemental, avec le soutien affiché de J-P Bésiers, J-P Nunzi, J. Becq et quelques autres (mais pas M. Astruc).

Ils sont les candidats d’une double déception, celle du militant PS qui découvre qu’une fois encore son parti s’efface devant Baylet, et celle de l’engagée avec En Marche qui découvre que Macron a fait de même.

Concernant la LGV la discussion a été riche, Hamelin reconnaissant qu’il n’avait pas approfondi la question, sincérité qui l’honore, même si elle nous surprend pour un adjoint à la mairie de Labastide St Pierre. Nous avons vérifié cent fois que ce dossier à 10 milliards était toujours considéré comme moins important que le prix de la cantine scolaire. Ceci étant, dans la discussion, nous avons eu droit, comme à une précédente réunion du PCF, au couplet sur le fait qu’à Blagnac c’est archi plein et que le train ça serait mieux. Responsable d’entreprise il va souvent à Paris en avion or ça serait si bien en train : Il reconnaît par un autre exemple que pour aller de La Rochelle à Montauban en train c’est tellement galère qu’il préfère aller chercher sa fille en voiture.

Angeline Centis a de son côté observé aussitôt que s'il y a une alternative possible avec la ligne existante, il faut y réfléchir. Et en effet, aller à Paris en train c'est bien mais c'est pas obligatoirement par LGV.

Un maire ancien cheminot a rappelé les mérites du Capitole et a indiqué son opposition à la dite LGV. Inversement un autre participant jugeant la LGV inévitable pense plutôt qu'il faut s'y préparer.

Je pense que le signe égal mis toujours entre LGV = Progrès a pu être cordialement discuté et les prochaines décisions de justice ne vont qu'aller dans le sens de l'approfondissement de cette discussion. Car comme beaucoup M. Hamelin est pour la démocratie dite participative (le premier point de son programme) donc nous avons rappelé que l'enquête d'utilité publique avait donné lieu à untel exercice (grâce aux associations ce ne fut pas une simple chambre d'enregistrement) et que les commissaires avaient conclu par un avis défavorable. J-P Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :