Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

petit journal

petit journal

Avec la décision du TA de Bordeaux, nous sommes face à une action des associations. Pas de recours devant le TA pas de décision ! Les recours supposent des associations loi 1901 actives et mobilisées pour informer, rédiger les recours et suivre les dossiers. Alternative LGV Midi-Pyrénées s'y emploie depuis des années, de Toulouse à Bardigues, en lien avec les autres d'Aquitaine, sur son secteur d'action avec des relais dans dix communes (nous sommes prêts à accueillir aujourd'hui encore tous ceux qui veulent nous aider).

En conséquence il est important de noter les relais médiatiques dont nous bénéficions si rarement.

1 ) le site de l'Université populaire de Toulouse : un article ICI.

2 ) France 3 Occitanie qui dans le journal de jeudi soir a donné la parole aux défenseurs de la LGV mais aussi aux opposants donc Alternative LGV Midi Pyrénées qui s'est exprimé grâce à trois de ses membres (le vendredi 30 juin).

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/jt-1920-midi-pyrenees (aller à la 6ème minute)

3 ) Et vous l'avez en image notre communiqué a été repris par Le Petit Journal de ce jour.

4 ) Les grands journaux évoquent sans presque jamais en nomme une, "le collectif d'associations de Gironde et du Lot-et-Garonne" car dans l'affaire Midi-Pyrénées n'existe pas ? Le Parisien ira jusqu'à nommer Raymond Girardi président de la Communauté des communes des Côteaux et Landes de Gascogne, communauté que je n'ai pas su voir parmi les plaignants, malgré les grandes qualités de Girardi dans l'action contre la LGV.

Bref, l'action des associations mériterait autant d'attention, quand elles obtiennent un succès que les élus pro-LGV mais je ne rêve pas. Sur ce blog j'ai souvent donné la parole au duo Delga-Moudenc mais je n'espère rien en retour. J-P Damaggio

Tag(s) : #action associations, #Alternative LGV 82, #LGV, #médias

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :