Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme c'est étrange Madame Delga ! Début juin vous annonciez pour très bientôt les résultats de l'ingéniérie financière qui devait apporter des financements innovants. Depuis plus rien ! Par contre les mensonges à haute dose ça marche jusqu'à l'indigestion. "5 millions de personnes coupées de la grande vitesse" quand on sait qu'en fait 1% de 5 millions prennent le train...

Vous appelez au secours les grands patrons et en particulier ceux du BTP et on les comprend. Arrêtez les dégâts ! J-P Damaggio

 

 

Occitanie. Train à grande vitesse : les patrons locaux se mobilisent

ajouté le 19 septembre 2017 à 09h25 - Mots clés : LGV , Assises de la mobilité Occitanie , Carole Delga ,

Occitanie. Train à grande vitesse : les patrons locaux se mobilisent

 

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, annonce une journée de mobilisation régionale pour le train à grande vitesse, le 4 octobre, à Toulouse. Les personnalités politiques d'Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine participeront à cette réunion. Des chefs d'entreprise et personnalités économiques locales se sont aussi annoncées.

"Dans notre région, 5 millions de personnes sont aujourd'hui coupées de la grande vitesse. La ligne à grande vitesse (LGV)n'est pas un "plus", c'est une question de justice territoriale et de solidarité nationale. Qu'il s'agisse de Bordeaux-Toulouse ou de Montpellier-Perpignan, les enjeux sont considérables en termes de développement économique, d'attractivité ou de qualité de vie." Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, a choisi la tenue à Paris des Assises nationales de la mobilité pour relancer le sujet stagnant de la LGV.

L'élue a annoncé une journée de mobilisation à l'Hôtel de Région à Toulouse, le 4 octobre, pour réclamer la grande vitesse depuis Toulouse :  "L'Etat doit respecter les engagements concernant le GPSO (Grand Projet Sud-Ouest, ndlr), comme la Région le fait de façon exemplaire concernant les TER, et conserver la réalisation de la LGV Bordeaux-Toulouse dans ses priorités sans l'opposer à la nécessaire amélioration des trains du quotidien ", annonçait-elle le 18 septembre dans sa présentation de la journée de mobilisation. Les acteurs économiques locaux sont conviés à participer à cette journée. Jean Tirole, prix Nobel d'économie, Michel Sarran, chef cuisinier, Charles Champion, président d'Airbus Operations SAS, Cédric Cabanes, PDG d'Agronutrition, ou encore Alain Condaminas, directeur général de la Banque Populaire Occitanie, ont déjà répondu à cette invitation. Sont aussi annoncés Jean-Louis Marchand, vice-président de la FNTP et président de la Fédération de l'industrie européenne de la construction et Frédéric Van Heems, directeur général de Veolia.

Alain Juppé et Alain Rousset attendus

Jean-Louis Chauzy, président du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) Occitanie et président d'Eurosud Transport, sera aussi aux manettes de cette journée : "La mobilité est le premier enjeu des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie qui accueillent des dizaines de milliers d'habitants supplémentaires chaque année avec une croissance économique créatrice d'emplois. Les 12 millions d'habitants de ces deux régions justifient les investissements de la grande vitesse pour relier Toulouse à Paris en 3h10." Georges Méric, président du conseil départemental de Haute-Garonne, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, Alain Di Crescenso, président de la CCI Occitanie seront présents. Côté Nouvelle Aquitaine, Alain Rousset, le président de la Région, et Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, sont aussi annoncés.

La rédaction JDE | Édition | 19 septembre 2017

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :