Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La version locale de La Dépêche du 82 n'avait pas évoqué depuis longtemps la LGV. Heureusement les rois du BTP sont là pour tirer la sonnette d'alarme devant une députée enthousiaste.

"Aujourd'hui le gouvernement privilégie les transports du quotidien au détriment de la LGV et faire ce choix est incompréhensible."

Incompréhensible ? C'est à se tordre de rire s'il ne fallait pas en pleurer !

Messieurs du BTP avez-vous demandé à vos amis des Charentes les bénéfices des entreprises locales pour la construction de la LGV Tours-Bordeaux ? Bien sûr les propriétaires de gravières étaient aux anges mais pour le reste zéro ! Et avez-vous regardé les bénéfices pour une rénovation de la ligne ? De toute façon les patrons du BTP ne cherchent que leurs profits et jamais l'intérêt général, le cas de la LGV en étant une belle démonstration. JPD

 

 

La Dépêche Tarn-et-Garonne

 

LGV : une nécessité économique

Un autre dossier à rebondissement inquiète les entreprises ; celui de la LGV, dont le président a rappelé les grandes lignes : «La LGV est une opportunité pour les entreprises de la région. Nous devons la saisir. Je parle de la ligne grande vitesse et de la gare ferroviaire. Les retombées économiques seraient considérables. L'augmentation de la population va engendrer inéluctablement de nouvelles infrastructures, créatrice d'emploi. Même si le gouvernement actuel n'en a pas fait une priorité, le projet n'est pas pour autant abandonné.»

 

Les élus toujours mobilisés

Invités à faire le point, Sylvia Pinel, députée et Thierry Deville, adjoint au maire de Montauban, tous deux fervents défenseurs de la LGV ont assuré l'assemblée de leur soutien et rappelé leur attachement fort à sa réalisation. «Les élus se mobilisent fortement sur ce dossier. Nous voulons porter la parole du Tarn-et-Garonne au plus haut niveau de l'Etat» déclarait Sylvia Pinel. «La LGV est un enjeu important pour l'attractivité et le développement économique de ce territoire. Aujourd'hui le gouvernement privilégie les transports du quotidien au détriment de la LGV et faire ce choix est incompréhensible. Nous avons fait des propositions pour le financement» déclarait la députée, redonnant un peu d'espoir aux chefs d'entreprises présents.

Gisèle Dos Santos

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :