Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué de Presse -  9 octobre 2017

Réaliser le projet de LGV GPSO serait insensé !

Au moment où se tiennent à Paris les Assises Nationales de la mobilité, une forte agitation médiatique savamment orchestrée par le lobby des grands chantiers, voudrait faire croire à une demande unanime en faveur de la réalisation des LGV entre Bordeaux et Toulouse, et accessoirement Dax.

Les associations présentes sur les territoires tiennent à rappeler qu’une Enquête d’Utilité Publique traitant de ce projet s’est déroulée fin 2014 dans les départements concernés. Cette enquête a suscité une très forte participation et, sur le dossier Lignes Nouvelles, a recueilli plus de 14.000 contributions de citoyens, d’associations, de socioprofessionnels, de collectivités territoriales...  93% de ces contributions n’étaient pas favorables au projet.  Forte de 31 membres, la Commission d’enquête traitant des Lignes Nouvelles, a finalement émis un AVIS DEFAVORABLE et, au terme d’un remarquable rapport de 600 pages, elle a jugé : « l’acceptabilité sociale du projet faible », constaté qu’ « aucune catégorie, même les entreprises, n’est majoritairement favorable au projet » et au final « elle n’a pas décelé l’expression d’un véritable besoin de lignes à grande vitesse dans le Sud-ouest. »

Nous rappelons également que des acteurs aussi variés que des collectivités territoriales (communautés de communes et communes), des associations de protection de l’environnement, des élus, des associations de riverains, des professionnels de la forêt, des syndicats viticoles, des fédérations de chasse, un syndicat agricole, des particuliers, contestent la légitimité de ce projet devant le Conseil d’État.

  • Au moment où la dette de la SNCF atteint des profondeurs abyssales, et où l’État cherche à mettre en équilibre ses dépenses avec ses recettes,
  • où la lutte contre l’artificialisation et la fragmentation des milieux naturels est devenue une préoccupation majeure pour freiner la perte de biodiversité.
  • où les nuisances des LGV (y compris les nuisances sonores) sont unanimement dénoncées par les riverains des nouvelles infrastructures.
  • où on s’accorde enfin à dire qu’il conviendrait de restaurer le réseau ferré classique avec un maillage pertinent, pour mieux assurer les transports du quotidien tout en permettant aussi la circulation plus rapide des TGV et Intercités.

Il nous paraît irresponsable de poursuivre la fuite en avant vers des projets de prestige, peu utiles, ruineux et irrespectueux des territoires et des hommes et femmes qui y vivent.

Une desserte moderne et équilibrée de l’ensemble du pays par les lignes existantes, constitue à nos yeux, la seule priorité ferroviaire.

C’est pourquoi :

Nous réaffirmons avec force notre opposition au projet insensé de LGV GPSO !

Signataires : SEPANSO Aquitaine, CADE, Alternative LGV Midi-Pyrénées, Coordination 47, Alternative Aquitaine, Coordination vigilance LGV 33, Amis de la Terre Landes, ACCRiL, SEPANSO Landes, SEPANSO

Tag(s) : #action associations, #Alternative LGV 82, #LGV

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :