Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"La SNCF a annoncé ce lundi 16 avril qu'elle lançait la filialisation de sa branche de fret ferroviaire, déficitaire et lourdement endettée, pour permettre sa recapitalisation et sa relance afin de "bâtir un plan d'affaires rentable"."

N'est-ce pas bien dit ?

La SNCF ne fait que ce que toutes les grandes entreprises font à présent : se décliner en une infinité de filiales ! Et j'entends qu'il s'agit encore d'un service public à défendre !

Que penser en termes économiques du fait que Veolia, Vinci et les autres se démultiplient en filiales quand il n'y a pas si longtemps les grandes entreprises roulaient des mécaniques en affichant leur taille.

 

"Après une recapitalisation effectuée "au sein du groupe SNCF", Fret SNCF "serait dotée d'une personnalité juridique propre, société dont le groupe public ferroviaire détiendrait 100% du capital", a indiqué la direction dans un communiqué."

N'est-ce pas bien dit ?

Comme Geodis ou OuiBus, cette filiale serait en fait une entreprise privée à capitaux publics ! Mais en tant qu'entreprise privée les employés ne seraient plus des cheminots secteur public.

 

"Cette annonce survient quelques heures après que le Premier ministre Edouard Philippe a demandé à sa ministre des Transports Elisabeth Borne de préparer un nouveau plan de relance du fret ferroviaire, qui n'assure plus en France que 11% de transport de marchandises."

N'est-ce pas bien dit ?

Quand la SNCF est le premier transporteur routier de France comment évoquer un plan de plus de relance du fret ferroviaire ? Si on veut le faire alors il faut désigner les investissements à opérer et non une modification

 

éPour relancer, elle doit assainir la situation de Fret SNCF, une activité déficitaire plombée par une dette de 4,3 milliards d'euros (sur les 7,9 milliards de la dette de SNCF Mobilités, la partie du groupe public à laquelle elle est rattachée). D'où une recapitalisation, jugée "nécessaire pour pérenniser l'activité de l'opérateur public de référence"."

N'est-ce pas bien dit ?

Le précédent gouvernement, au lieu de mettre en œuvre la DUP pour l'autoroute ferroviaire sur l'axe atlantique consistant à créer des points nouveaux pour charger et décharger des containeurs, pour faciliter le fret au passage de Bordeaux etc. a cassé cette DUP ! A la poubelle cet effort réel et sérieux en faveur du fret !

 

"Le projet de filialisation doit être soumis aux institutions représentatives du personnel et être approuvé par les autorités européennes.

La direction, qui envisage la naissance de la nouvelle entité au premier semestre 2020, note que "la continuité des contrats de travail, que ce soit pour les salariés statutaires ou les salariés contractuels, sera assurée vers cette nouvelle personne morale".

"Un cadre social sur les métiers, l'organisation du travail et les carrières devra être négocié", ajoute-t-elle.

Branche de fret ferroviaire de l'opérateur public, Fret SNCF a réalisé un chiffre d'affaires de 903 millions d'euros en 2017. Elle est rattachée au pôle Transport ferroviaire multimodal de marchandises (TFMM) au sein de l'activité SNCF Logistics, qui elle-même fait partie de SNCF Mobilités."

N'est-ce pas bien dit ?

Il existe un projet de réforme de la SNCF discuté par les députés mais faire passer une part de la SNCF au statut de filiale n'est pas du ressort du débat politique. JP Damaggio

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :