Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vive les comités de lignes

 

Un reportage de Marianne relate l’expérience qui s’est déroulée dans la vallée de la Bruche où pour empêcher la fermeture d’une ligne TER, cheminots, voyageurs, élus se sont mis autour de la table pour proposer des solutions innovantes et ont réussi.

Nous sommes dans le cadre de la communauté urbaine de Strasbourg. C’est là que s’est constitué le premier comité de ligne de France pour la ligne qui de Strasbourg va vers Saint-Dié-des Vosges. Il fallait tout repenser : les horaires, le matériel, les arrêts etc. Et les débats étaient chauds. Il fallait penser à pouvoir amener en bus les personnes aux gares les plus proches, assurer des parkings conséquents, tenir tête à la SNCF pour conserver un contrôleur, accepter de fermer des guichets afin de contenir les coûts d’exploitation. La ligne sauvée est devenue une fierté car elle appartient à tous et elle entraîne autour d’elle des activités nouvelles. La question n’est pas celle de l’étiquette politique, de l’engagement syndical, mais bien celle qui peut unir quand chacun accepte de jouer le jeu de l’intérêt général. Il y avait là des membres de l’UNSA, des gens de droite, d’autres de nulle part, des cheminots à la retraite, des élus motivés et le résultat fait la joie de tous. Il reste dans la région bien des problèmes mais en diffusant cette expérience il est possible de sortir des faux débats. Les comités de ligne ont été remplacés par les COREST (comités régionaux des services de transport) et des comités pour le ferroviaire. Il reste à suivre ce type d’expériences. JPD

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :