Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud-Ouest vient de relayer la colère de Sauzy appuyée par Delga.

Au moment où la ministre confirme que le GPSO n'est plus prioritaire, les propos de Pépy ne sont pas seulement les siens. La leçon de Tours-Bordeaux est claire pour la SNCF : plus de LGV ! Il faudrait enfin que les Grandes Vanités reviennent sur terre. JPD

 

Article de Sud-Ouest

 

Invité de Jean-Jacques Bourdin, le PDG de la SNCF a exprimé vendredi ses doutes sur la construction de nouvelles lignes à grande vitesse.

Prononcée en direct vendredi matin au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFM, la petite phrase de Guillaume Pepy était passée inaperçue. Elle vient d’être exhumée par Jean-Louis Chauzy, le président du Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) d’Occitanie et d’Eurosud, le principal groupe de pression en faveur de la ligne à grande vitesse Toulouse-Bordeaux.

 

"Le président de la SNCF outrepasse largement ses prérogatives"

Evoquant les TGV, la patron de la SNCF explique en effet qu’il y a peu de chances d’assister à la construction de nouvelles lignes à grande vitesse. " De mon vivant, j’en doute" répond-il à Jean-Jacques Bourdin, ajoutant qu’il assume la décision de renvoyer " aux calendes grecques" les éventuels chantiers de nouvelles LGV dont le Grand Projet du Sud Ouest (GPSO) qui prolonge la ligne Paris-Bordeaux vers Toulouse d’un côté, vers Dax de l’autre.

Un projet pour lequel militent activement les deux présidents de régions, Alain Rousset (Nouvelle-Aquitaine) et Carole Delga (Occitanie) et les présidents des deux métropoles, Alain Juppé (Bordeaux) et Jean-Luc Moudenc (Toulouse). Ce dernier avait déjà eu des échanges assez virulents avec Guillaume Pepy à propos du projet de LGV.

 

Carole Delga

@CaroleDelga

 "Moi vivant, j'en doute..."

Non M. Pépy ce n'est pas à vous de décider des nouvelles lignes TGV dans ce pays ! Et le développement des territoires ?

Je vous invite à venir rencontrer les habitants de #Toulouse #Perpignan #Béziers #Narbonne ou #Montauban pour en discuter avec eux.

 

"On va tout faire pour que M. Pepy, de son vivant, puisse monter dans un TGV à Bordeaux"

Jean-Louis Chauzy n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué diffusé ce lundi, il estime en effet que " le président de la SNCF outrepasse largement ses prérogatives et fait une nouvelle fois la démonstration de son mépris pour les territoires, leurs populations et leurs élus." " Ces projets sont utiles, nécessaires et finançables, ajoute Jean-Louis Chauzy. Ils se feront et ils se feront sans vous, M. Pepy."

 

De son côté, Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine, délégué aux transports, a choisi un ton plus humoristique pour s’associer à la protestation de Jean-Louis Chauzy : " Non seulement, on construira Bordeaux-Toulouse mais on va tout faire pour que M. Pepy, de son vivant, puisse monter dans un TGV à Bordeaux et se rende via Dax à Bilbao pour visiter une exposition du Musée Guggenheim. Ce n’est qu’une question de volonté politique."

 

 

OCCITANIE - LIGNES LGV : Il faut partir Monsieur Pepy ! par ean-Louis Chauzy Président du CESER Occitanie Président d'Eurosud TEAM Toulouse, le 24 septembre 2018

Il faut partir Monsieur Pepy !

En pronostiquant de nouveau face aux micros et aux caméras le 21 septembre que de son vivant il n’y aura pas d’autres LGV construites en France, Guillaume Pepy, le président de la SNCF outrepasse largement ses prérogatives et fait une nouvelle fois la démonstration de son mépris pour les territoires, leur population et leurs élus.

Son grand projet dit-il, ce sont « les trains du quotidien » c’est-à-dire « circuler à 120 km/h sous Paris », comprenez la nouvelle ligne de métro Eole (Ligne E). 3,8 milliards d’Euros pour desservir la métropole nationale et sa région, forte de 12 millions d’habitants. 1,5 milliards de la Société du Grand Paris, 1 milliard de la Région Ile de France, 460 millions de l’Etat et ... 250 millions de SNCF Réseau. Cette ligne n’est qu’un sous ensemble du Grand Paris Express qui représente plus de 25 milliards d’investissement.

Ce qui serait bon pour Paris : rouler vite, sur des infrastructures nouvelles avec des matériels neufs très rapides, le tout financé par une société de financement grâce à des recettes locales dédiées ne vaudrait donc pas pour les métropoles régionales telles que Bordeaux, Toulouse et Montpellier qui connaissent une croissance démographique et économique uniques en France ? Les 12 millions d’habitants de l’Occitanie et de la Nouvelle Aquitaine auraient donc moins d’intérêt que les franciliens ?

Qu’on ne s’y trompe pas, l’engouement pour les trains du quotidien de la SNCF ne concerne que Paris et cache son désengagement dans les territoires et une charge qui pèse de plus en plus sur les Régions.

La méthode du Gouvernement, n’en déplaise à Monsieur Pepy, a été de fixer les priorités d’investissements pour toute la France avec les travaux du Conseil d’Orientation des Infrastructures et ces derniers ont démontré l’anomalie que représente le fait que Toulouse soit toujours mal reliée au réseau ferroviaire à grande vitesse. L’importance de réaliser la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan a également été validée par la ministre fin août lorsqu’elle a sanctuarisé le tracé de ce grand corridor prioritaire européen.

Les montants d’investissement annoncés le 11 septembre par l’Etat pour les 10 ans qui viennent sont compatibles avec le financement de ces infrastructures nécessaires à l’achèvement des interconnexions des métropoles du Sud-Ouest européen et les collectivités concernées portent ensemble un nouveau montage juridico-financier soutenable pour qu’elles soient réalisées dans des délais raisonnables pour les populations et les entreprises de notre territoire.

L’Etat termine les dernières concertations avec les présidents de région, (le 25 septembre pour l’Occitanie), et nous attendons ses derniers arbitrages sur ce sujet ainsi que la présentation de la Loi d’Orientation des Mobilités à l’Assemblée. Ces projets sont utiles, nécessaires et finançables ... Ils se feront et se feront sans vous Monsieur Pepy.

Communiqué  de Jean-Louis Chauzy Président du CESER Occitanie Président d'Eurosud TEAM

Toulouse, le 24 septembre 2018

Jean-Louis Chauzy Président du CESER Occitanie Président d'Eurosud TEAM (24-09-18)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :