Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accident sur une LGV !

Je reprends cet article de RTL car il rappelle ce que j'ai pas beaucoup entendu : il s'agit de la ligne achevée en 2016 ! Au prix que ça coûte ? Fort heureusement il y a eu seulement des blessés ! JPD 

 

PUBLIÉ LE 05/03/2020 À 13:57

Le déraillement d'un TGV reliant Colmar à Paris, jeudi 5 mars, a fait 22 blessés, dont un grave. En Lorraine, à proximité de l'accident, Bernard Aubin, secrétaire général du syndicat cheminots First, en dit davantage sur le glissement de terrain au moment où le TGV est passé.

Médicament pour le traitement symptomatique (douleur et gêne fonctionnelle) à effet différé de l’arthrose du genou. Nécessite un diagnostic médical.

"Il faut savoir que des glissements de terrain, cela existe. Mais il y a quand même une différence notable : l'exploitation d'une ligne à grande vitesse, ne doit en aucun cas, laisser place à l'approximation. Ce que l'on pourrait tolérer sur une ligne classique, une coulée de boue par exemple, on ne peut pas le tolérer sur une ligne nouvelle. Donc cet accident pose un certain nombre de questions.", déclare Bernard Aubin au micro de RTL.

Si c'est une coulée de boue, pourquoi a-t-elle coulé ? Est-ce que la plateforme a bien été constituée ? Est-ce qu'on a intégré tous les risques lors de sa construction ? Bernard Aubin s'interroge et condamne : "Un tel accident est intolérable. Cette ligne date de 2016, elle est donc relativement jeune dans le jargon des cheminots. Est-ce un problème de conception ou d'entretien ? D'autres questions sont relatives à la construction même de la ligne."

Le conducteur avait-il un moyen de savoir qu'il y avait un problème ? Pour Bernard Aubin, la question se pose :"Il existe des capteurs pour se prémunir d'un certain nombre de risques. Visiblement, le glissement de terrain est un risque qui ne doit pas survenir puisqu'on doit l'anticiper."

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :