Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le plan de relance est clair :

« La création de RER métropolitains passera par des transformations significatives : • au niveau des règles d’utilisation et de maintenance du réseau pour faire face à la densification des circulations ; • en adaptant l’infrastructure pour supprimer des goulots d’étranglement ou des conflits de circulations. Le plan de relance permettra de lancer ou d’approfondir rapidement les études préalables à la mise en place de tels services dans les métropoles qui le souhaiteront, à l’instar des démarches déjà engagées par exemple à Bordeaux, Strasbourg ou Lille. » Rien sur la LGV.

Cependant : « l’aménagement de la liaison ferroviaire entre Lyon et Turin, qui fait l’objet d’un accord avec l’Italie et doit permettre le délestage du réseau routier transalpin des camions de marchandises, améliorant ainsi notablement la qualité de l’air des vallées traversées et la sécurité des usagers de la route ; »

La réaction des élus aussi :

La Dépêche a donné les réactions de Delga-Moudenc en indiquant :

« Les petites lignes ferroviaires

La relance économique passera aussi par des investissements dans le réseau ferroviaire. L’Etat veut relancer les petites lignes et l’Occitanie est très concernée. Des liaisons vers Alès sont à l’étude tout comme Carcassonne – Quillan ou Montréjeau – Luchon. "L’objectif est de discuter d’une convention avec la Région sur ce sujet", a glissé hier Etienne Guyot, le préfet, qui doit aussi finaliser d’ici la fin de l’année le contrat de plan Etat – Région pour la période 2021 - 2027 avec une entrée en vigueur dès janvier. En revanche, le sujet de la ligne à grande vitesse (LGV) n’a pas été identifié dans le plan de relance "mais elle est inscrite dans la loi d’orientation des mobilités (LOM)" fait remarquer le préfet. »

Cependant aucun des deux grands élus n’ose se plaindre de l’absence de la LGV dans le dit plan !

Il faut seulement retenir que les aménagements nord Toulouse et sud Bordeaux sont privilégiés. Alors M. Chauzy des travaux dès 2022 ? L’article de cet irresponsable a causé bien du tort à des vendeurs de maison qui en apprenant que les travaux allaient débuter se sont rétractés !

Peut-on poursuivre en justice un élu pour de tels mensonges ?

J-P Damaggio

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :