Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cet article du Monde (sur ce blog je ne peux le mettre donc voir ICI)est très instructif par ce qu’il dit et ce qu’il  ne dit pas. En luttant pour une alternative à la LGV nous avons pu vérifier cent fois que la question était emblématique de très nombreux phénomènes et nous avons à présent celui de l’électoralisme qui n’est pas nouveau, j’en conviens, mais qui prend ici une ampleur sans précédent.

Macron 2021 :

« Je peux vous dire que quand le TGV n’arrive pas ou ne passe pas par une ville, c’est terrible »

Mais sait-il, ce brave homme, que le principe de la vitesse c’est des trains qui ne s’arrêtent pas dans les villes aux si rares gares ! Ce qui est terrible c’est de voir passer le train…

Mais ne sait-il pas ce brave homme qu’il faut distinguer TGV et LGV car en soi le TGV est un beau train qui arrive à Toulouse depuis… 1990 mais qu’une LGV c’est une folie.

Mais ne sait-il pas ce brave homme que la conséquence de la vitesse c’est la surconsommation énergétique qui rend le train beaucoup moins écolo. Désolé mais en avion pour aller de Toulouse à Paris, il n’y a pas besoin de construire une ligne à 25 millions d’euros le km ! Et je ne le dis pas pour défendre l’avion mais il faut reconnaître à chaque moyen de transport ses promesses et ses limites.

L’article détaille les projets et c’est bien, cette vue d’ensemble.

Il y est question du projet Montpellier-Perpignan et de son financement. Mais ce projet n’a même pas eu son enquête d’utilité publique or nous savons avec le cas du GPSO que cette opération en soi prend des années entre l’EUP et la DUP !

Il y est question du Marseille-Nice mais pas de comparaison avec Bordeaux-Toulouse puisqu’il s’agit dans ce cas d’un aménagement de la ligne existante ce que nous demandons pour  le Bordeaux-Toulouse !

Entre 2017 et 2021 il y a eu ce qu’on appelle une crise sanitaire dont on découvre subitement qu’elle a rempli les caisses de l’Etat ! Soyons sérieux, il n’y avait pas un sou pour satisfaire les modestes revendications des gilets jaunes et maintenant la planche à billets tourne à plein régime !

En fait c’est la planche à promesses qui tourne à plein régime, élection oblige !

En 2017 Macron espérait sans nul doute implanter son parti LREM à travers le pays or élections après élections ce fut la catastrophe et en particulier aux dernières régionales. En 2021 il ne reste donc qu’une solution à Macron : faire plaisir aux nouveaux féodaux pour tenter de scier leur base sauf que ce brave homme ne sait pas, qu’en fait, le soutien aux LGVs est mince.

La fin de la «pause» serait justifiée par le succès des politiques précédentes ? Mais combler le trou de la dette de la SNCF en injectant 35 milliards (contre des modifications de statut des cheminots)  ne résout rien si les raisons qui ont conduit à une telle dette restent en place ! Et c’est le cas avec des projets aussi fous ! Très franchement ce n’est pas l’avenir du rail qui me pose problème, mais bien l’avenir du pays avec une classe politique plus soucieuse des effets d’image (usant pour ce faire les pires mensonges) que du sens des réalités. Jean-Paul Damaggio

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :