Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suite à la propagande de La Dépêche du 18 novembre pour la LGV j'avais voulu réagir en proposant l'article ci-dessous au Petit Journal qui n'a pas souhaité le reprendre. Je ne vais pas pleurer, c'est juste un constat. Qui peut comprendre par exemple qu'on taxe les futures victimes du chantier LGV et de son exploitation en tant que riverains ? A était repris le modèle du Grand Paris sauf que là-bas, les riverains seront largement des utilisateurs, ce qui n'est pas le cas pour la LGV. J-P Damaggio

[ERREUR L'ARTICLE A BIEN ETE PUBLIE SI RAPIDEMENT QUE JE L'AVAIS PAS NOTE]. 

LGV : l’os financement

La Dépêche du 18 novembre titre sur le casse-tête du financement de la LGV en établissant un différentiel entre Aquitaine et Occitanie. Différentiel bien peu surprenant quand on pointe ce fait : en Occitanie quels sont les citoyens qui connaissent le montant de la facture LGV de leur département ou agglomération ? Le plus souvent La Dépêche a évoqué l’accord des élus sans dire la somme concernée. En Tarn-et-Garonne le Petit Journal ayant démocratiquement relayé la position de Christian Astruc, quelques lecteurs ont pu noter qu’il s’agissait de 100 millions d’euros soit l’équivalent de 10 collèges, au moment où le Conseil départemental renâcle à construire un nouveau collège sur Montauban ! Et cet argent n’est que la partie visible de l’iceberg car il reviendra au Conseil départemental de financer toute la voirie nouvelle certes avec des aides de l’Etat mais à quel prix global ? Quelqu’un a-t-il fait le calcul pour la construction des franchissements de voie ? Nous préfèrerions les voir sur la ligne existante rénovée comme nous le proposons.

Pour l’éventuel échangeur le prix est déjà de 15 millions d’euros !

Je chiffre aisément le total à 100 millions !

La Dépêche en met une nouvelle couche en minimisant encore le coût : 9,7 à 10,2 milliards. Hors-taxe ou avec taxe ? Pour un telle somme la question est d’importance si bien que le chiffre donné le plus souvent par des officiels c’est 12 milliards et jusqu’à 14 milliards (en englobant Bordeaux-Dax sans quoi l’Aquitaine ne paierait pas) ! Il y a trois mois le montant était encore à 6-7 milliards ! Quand nos associations évoquaient une facture à 10 milliards les autorités nous riaient au nez !

Mais la question devient plus folle encore quand on apprend que pour la première fois en France une taxe va être dédiée à un seul élément ! Une taxe fixée à 23 millions par an, et plus si affinités, pour toute personne qui habite dans les 60 km d’une gare. Quand nos associations évoquaient une telle taxe les autorités nous riaient au nez ! Or au début le montant est le plus bas possible ! (Pensez à l’augmentation de la CSG). Et il y a trois mois encore on parlait d’une taxe sur les bureaux et entreprises bénéficiaires de la LGV !

J’en profite pour rappeler que quand on va au poste à essence une taxe régionale a été mise en place pour les infrastructures renouvelables incluant la LGV Tours-Bordeaux qui rapporte 50 millions d’euros à la Région chaque année. N’aurait-il pas été le moment de l’annuler vu le prix des carburants et même si le montant est faible ? Le Conseil régional vient de la relancer !

Mais la question devient plus folle encore quand on note que, pour la première fois, l’emprunt c’est sur 40 ans, pour le bien de nos enfants et petits enfants !

Oui mais le train c’est génial il ne relâche pas de CO2 ! Faut-il être sorti de la cuisse de Jupiter pour savoir que la vitesse bouffe de l’énergie comme ce n’est pas possible, au moment où elle devient si chère et si rare ! On a même entendu un élu montalbanais nous dire qu’il fallait la LGV même s’il était conscient que dans quelques années il faudrait limiter la vitesse des trains comme celle des voitures !

Et les émissions liées à la construction des infrastructures ? Pour Bordeaux-Toulouse l’apport extérieur de matériaux pour les remblais représente un enjeu considérable car la région Sud-Ouest en est presque dépourvue. Les émissions générées par la construction seraient de ce fait de 5,192 millions de rotations de camions  (26 millions de M3 de déblais + 11 millions de dépôts+ 30 Millions de fournitures diverses).

Pourquoi gagner quelques minutes dans un train où on peut faire tant de belles choses comme dormir, rêver, lire, regarder son smartphone…

Je ne peux terminer sans avoir une pensée pour les habitants des 138 maisons détruites en Tarn-et-Garonne et pour les 5000 hectares de perdues au total(données officielles du GPSO).

Jean-Paul Damaggio Pour l’association Alternative en Midi-Pyrénées

Toutes informations sur le blog Les Grandes Vanités

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :