Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SNCF Réseaux peut financer la LGV ?

Le financement de la LGV devient une mascarade, et quand on sait qu'il s'agit de plusieurs milliards et j'en suis effondré. Un arrangement de couloirs comme je vais le démontrer dans le prochain article vu que la déclaration de Delga va exactement à l'encontre de la loi qu'elle a expliqué dans une délibération de sa propre région ! C'est vrai il y a pas mal d'emploi du conditionnel... J-P Damaggio 

La Dépêche Publié le 23/11/2021 à 18:59

SNCF Réseau participera financièrement au projet de LGV à hauteur de plus d'un milliard d'euros. Carole Delga la présidente de la Région Occitanie salue cette avancée.

Carole Delga, salue « les deux « avancées importantes » obtenues par les collectivités pour la ligne à grande vitesse Toulouse-Bordeaux et le Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO). L’État et SNCF Réseau ont en effet accepté de modifier le projet de protocole de financement pour intégrer une participation financière de SNCF Réseau. La société percevra des péages d’infrastructures une fois le GPSO lancé. Dans ce cadre, il a été obtenu que le surplus de ces péages par rapport à ses dépenses de maintenance soit réinvesti au financement du projet. Selon la Région, « ce surplus pourrait représenter entre 1 Md€ et 1,7 Md€. »

"Meilleure maîtrise des coûts"

En deuxième lieu, l’établissement public local qui portera la maîtrise d’ouvrage du GPSO sera une société de projet et pas seulement une société de financement, à l’image de la société du Grand Paris (SGP). Concrètement, le projet d’ordonnance attendu pour avril 2022 lui permettra de mener des missions d’études d’ingénierie et de conduite de travaux : les collectivités publiques pourront donc intervenir dans les phases techniques et donc en renforcer l’apport en compétences. « Cette organisation permettra aux collectivités partenaires de maîtriser davantage les coûts et le calendrier des travaux » assure la Région dans un communiqué.

« Il s’agit là de deux avancées importantes, a déclaré Carole Delga, présidente de la Région, qui témoignent de la volonté de l’Etat de voir aboutir ce projet. D’une part l’entreprise nationale SNCF Réseau réinvestira le surplus financier pour alléger la part de l’investissement local, signe d’un partenariat fort. Les projets de lignes nouvelles Montpellier-Perpignan (LNMP) et Toulouse-Bordeaux (GPSO) auraient été les seules lignes de TGV auxquelles SNCF Réseau n’aurait pas participé. D’autre part, les collectivités pourront contribuer activement, pas uniquement comme financeurs mais comme de réels partenaires du projet, sur des phases techniques, d’études et d’ingénierie. »

Eric Berger

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :