Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hyperloop, d’eau dans les tuyaux

La Métropole de Toulouse face à hyperloop. Voici les dernières nouvelles du site actu-toulouse. JPD

La délibération de la métropole : "Cugnaux - Secteur Francazal - Hyperloop Transportation Technologies France (HTT) - Modification des besoins d'essai : adoption de la résiliation anticipée du bail à construction conclu par HTT - DEL-21-1279"

L'article :

C’est officiel. La société HyperloopTT, qui développe un moyen de transport pouvant circuler jusqu’à 1 200 km/h, abandonne son projet de piste d’essai d’un kilomètre sur son site de Francazal. La décision a été actée lors du dernier conseil de Toulouse Métropole, jeudi 16 décembre 2021.

Cette piste d’un kilomètre était pourtant l’un des principaux engagements d’HyperloopTT lors de son arrivée à l’aéroport de Toulouse-Francazal, en 2017. Via un bail à construction conclu en 2018, la société américaine s’engageait alors à rénover le Mess des sous-officiers et à construire une piste d’essai d’un kilomètre.

Mais finalement, le 19 mai 2021, HyperloopTT revoyait ses engagements à la baisse, en négociant une adaptation de son bail avec la Métropole. «À la demande d’Hyperloop, un travail a été fait avec la Métropole afin d’adapter le bail actuel aux nouveaux besoins de la société, en particulier afin de repositionner au mieux leurs activités sur le site », peut-on lire sur la délibération du conseil de la Métropole.

Une piste plus forcément « pertinente »

Concrètement, avec cette résiliation anticipée du bail à construction, Hyperloop n’est plus contraint de réaliser sa piste d’un kilomètre. « Les essais effectués depuis 2018 ne concluent pas à la pertinence d’un site d’essai d’une longueur d’un kilomètre, les 320 mètres de pistes actuellement en place pour réaliser les essais sont suffisants à ce stade » , annonce la délibération.

Exit également la réhabilitation du Mess des sous-officiers en centre de recherche. Un projet qui « ne correspond plus aux besoins de développement de l’entreprise ».

La fin d’Hyperloop à Toulouse ?

Faut-il y voir un coup d’arrêt pour Hyperloop à Francazal ? Pas forcément, selon le conseil de Métropole, qui indique que « les activités de recherche et développement ont vocation à s’y poursuivre ».

En attendant un nouveau projet d’aménagement sur le site de Francazal, la collectivité va proposer prochainement une convention d’occupation précaire à la société HyperloopTT.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :